Réactions de quelques membres après le premier conseil des ministres

Le nouveau gouvernement a tenu son premier conseil de ministre le mercredi 15 décembre 2021. A l’issue de cette prise de contact, les ministres ont réagi sur leur nomination.

 

Nana Fatoumata Benon/ Yatassaye : secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres

J’accueille cette nomination avec  beaucoup d’humilité et avec l’ambition de consolider les acquis. Le secrétaire général est l’interface et la cheville ouvrière en matière administrative donc c’est dans l’esprit de diligence, du travail bien fait et d’innovation que je prends cette fonction.

 

Hadizatou Rosine Sori /Coulibaly : ministre des affaires étrangères, de la Coopération et des burkinabè de l’extérieur

 

Le président du Faso a trouvé que je pouvais contribuer à la nouvelle dynamique qu’il voulait donner au gouvernement et je lui suis très reconnaissante. C’est le retour et l’administration est ainsi. Le Chef de l’État a dit que ce gouvernement est un gouvernement de combat et je m’inscris dans cette dynamique.

 

Fati Ouédraogo/ Zizien : Ministre du genre, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire

Ma stratégie va être une continuité juste avec beaucoup de renforcement et prendre en compte les difficultés qui ont apparu entre temps et que l’on devrait travailler à améliorer. A mon portefeuille s’ajoute le genre pour dire qu’au Burkina, on accorde beaucoup plus d’importance à la réduction des inégalités entre les sexes.

 

Mathias Tankoano , ministre des sports, de l’autonomisation des jeunes et de l’emploi

La question de l’emploi des jeunes est une priorité absolue c’est du reste pour cela que la dénomination est passée à l’autonomisation des jeunes car L’État se doit de créer les conditions pour aider les jeunes à se prendre en charge. Il ne suffit plus que l’on passe le temps à dire que les jeunes n’aiment pas travailler. Je ne connais pas un jeune qui soit fière d’être assis à la maison à ne rien faire. C’est à nous de créer les conditions pour que ces jeunes-là puissent pouvoir développer les initiatives pour s’auto prendre en charge. C’est une priorité absolue pour notre gouvernement.  Vous savez qu’on est presque à 3 semaines de la CAN, nous devons travailler à ce que les étalons en ce moment difficile pour notre pays puissent aller représenter valablement le Burkina Faso. Dès la semaine prochaine, nous aurons les instructions du Premier Ministre par rapport à la feuille de route qui nous sera confiée.

Ollo Franck Kansié : ministre des infrastructures et du désenclavement

Je remercie les plus hautes autorités pour le choix qui a été porté sur moi pour accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des actions en matière de désenclavement interne et externe. J’ai accueilli cette nomination avec un sentiment de fierté pour faire partie d’une équipe qui devra prendre toutes les dispositions nécessaires afin de relever le challenge en matière de désenclavement et de construire les chantiers qui ont été entamés.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !