Depuis trois mois, l’Unité de coordination de la formulation du second Compact du Burkina Faso (UCF-Burkina), le Millennium Challenge Corporation (MCC) et les consultants sont sur le terrain pour mener les études de faisabilité des deux projets d’infrastructures soumis au MCC et élaborer une feuille de route pour le domaine de l’électricité à l’horizon 2035.

Depuis mars 2019, des rencontres techniques et des consultations ont eu lieu avec les parties prenantes du processus de formulation du second Compact pour échanger et collecter toutes les données nécessaires aux études majeures de la 4e phase du processus de formulation du second compact que sont :

  • L’étude de faisabilité des projets d’infrastructures qui vise à trouver les meilleures options techniques, environnementales et sociales,
  • L’étude de la feuille de route du domaine de l’électricité qui vise à renforcer l’efficacité du domaine de l’électricité,
  • L’étude de la Volonté à payer qui vise à évaluer le bénéfice économique moyen qu’un ménage, une entreprise gagnerait suite à l’amélioration de la qualité et de l’accès à l’électricité,
  • L’étude genre et inclusion sociale qui vise à assurer une meilleure prise en compte des préoccupations des femmes, des jeunes et des groupes vulnérables dans le second Compact.

    Une vue du projet potentiel du Compact à Bobo Dioulasso

A lire aussi : Formulation du second compact du Burkina : l’inclusion social et l ’égalité du genre, une préoccupation

L’UCF-Burkina a également mené des rencontres avec les autorités locales et déconcentrées des régions concernées par les projets du compact afin d’informer et échanger avec lesdites autorités sur le processus d’élaboration et les enjeux du second Compact.

Avec pour objectif de réduire la pauvreté par la croissance économique à travers le développement du secteur énergétique, la négociation du second compact se déroulera entre octobre et décembre 2019. Le processus de consultation, d’approbation et de signature du second Compact pourrait intervenir entre janvier et mai 2020. C’est suite à la mise en œuvre du 1er Compact (2008 – 2014) que le Burkina Faso a été déclaré éligible à un second Compact (2020 – 2025) le 13 décembre 2016.

Davy YAMEOGO

Laissez votre commentaire ici !