BURKINA FASO : le projet Nexus sciences et diplomatie dévoile sa vision.

14

En prélude à la grande conférence internationale sur les sciences et la diplomatie, le Dr Lassina Zerbo a animé une conférence inaugurale de presse ce mardi 12 octobre 2021 au palais présidentiel. Le conférencier était en compagnie de Monsieur Bissiri SIRIMA, conseiller spécial du président et de madame Josiane Yaguibou, représentante de l’UNFPA au Togo.

Le Burkina Faso s’apprête à accueillir du 29 novembre au 1er décembre 2021 une grande conférence d’envergure internationale sur les sciences et la diplomatie dont le thème est : « Nexus sciences et diplomatie : accélérer la transformation de l’Afrique par l’innovation technologique ». C’est une initiative mise en place par des burkinabé sur des thématiques rares telles que les sciences et la diplomatie.

Dans le cadre de cette conférence internationale, une autre conférence  à l’intention des journalistes a été animée par le Secrétaire exécutif émérite de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), Dr Lassina Zerbo. Pour Dr Zerbo, cheville ouvrière du projet, « les Sciences serviront de cadre et la diplomatie donnera les méthodes ». Ledit projet ambitionne mettre en place un lien étroit entre le pôle des scientifiques et celui des décideurs.

Au cours de cette conférence de presse plusieurs thématiques ont été abordées par le conférencier. Il s’agit notamment de celles portant sur l’agriculture, la santé, l’eau l’éducation et bien d’autres en perspective pour un Burkina prospère et tourner vers une innovation technologique.

Des mentions ont également été faites, notamment sur la question du genre et de la jeunesse qui sont au cœur de ce projet ambitieux. Intégré la question du genre dans ce projet, est la préoccupation des décideurs de ce projet. « Loin d’être un  phénomène de mode comme elle le serait pour certains, la question du genre est une nécessité de développement pour les Etats au cours de ce 21e siècle » ; s’est convaincu le conseiller du président.

Longtemps pris d’assaut par les hommes et considéré comme un domaine purement masculin, le projet entend donner une opportunité d’affirmation  et de positionnement de la femme et de la jeune fille dans ce domaine des sciences et de la technologie. Josiane Yaguigou de renchérir : « c’est le moment pour toutes les femmes et jeunes filles qui excellent dans les domaines des sciences et de la technologie de saisir les opportunités. »

Nexus sciences et diplomatie est aussi un cadre de fédération des compétences nationales à l’international afin de faire des émules nationaux au sein de la jeunesse. A en croire la communication du conférencier la jeunesse a besoin d’avoir des exemples inspirants auprès de qui elle pourra s’identifier. Cela passe par la démystification du domaine longtemps considéré comme telle.

A travers le projet, c’est également une tribune de promotion des sciences digitales à travers le village technologique. Ce cadre permettra la promotion des burkinabè (jeunes) qui ont des projets en technologie.

Le rendez-vous est pris à partir du 29 novembre  jusqu’au 1er décembre 2021 pour la conférence internationale qui a pour objet de réunir tout ce qui compte en matière d’innovation dans tous les secteurs notamment les scientifiques, les diplomates, d’éminentes personnalités politiques.

Idrissa SIRI

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !