Burkina Faso : le programme Tech4Sahel pour former la jeunesse sahélienne aux métiers du numérique

133

Dans l’optique de créer des perspectives inclusives et durables à travers des formations aux métiers techniques du numérique, un programme a été conçu au profit de la jeunesse sahélienne. Dénommé Tech4Sahel, ce programme vise à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes grâce à la maîtrise du numérique. La cérémonie officielle de lancement dudit programme a eu lieu ce mardi 10 novembre 2020 à l’Institut français de Ouagadougou.

Former la jeunesse sahélienne aux métiers du numérique en vue de favoriser leur insertion professionnelle, c’est l’objectif du programme Tech4Sahel. Il est initié par le réseau Simplon.co en collaboration avec Makesense, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et financé par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Le programme comprend des sessions de formation sur les techniques de développeur web en faveur des jeunes et des activités de sensibilisation donnant aux femmes l’accès aux opportunités du secteur numérique. A en croire l’ambassadeur de France au Burkina Faso, cette initiative concorde avec les axes de la coopération française au Burkina Faso.

Luc Hallade, ambassadeur de France au Burkina Faso.

« Ce programme correspond à l’un des axes prioritaires de notre coopération au Burkina Faso, c’est-à-dire la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation mais aussi le soutien à l’emploi des jeunes et des femmes », a révélé Luc Hallade, ambassadeur de France au Burkina Faso.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Tech4Sahel, 25 jeunes femmes ont déjà bénéficié d’une mini-formation dénommée « SAS HACKEUSES ». Elle s’est déroulée du 7 septembre au 2 octobre 2020 et a porté sur les techniques de développeur web. Des 25 apprenantes, 5 ont créer un site web du programme Tech4Sahel qui a été présenté au cours de cette cérémonie de lancement.

Habibou Ouédraogo, bénéficiaire de la formation Sas Hackeuses.

« Cette formation a suscité en moi l’envie d’apprendre encore plus. A travers le développement des sites on peut vendre son image, se faire de l’argent. je compte dans les mois à venir mettre l’apprentissage du développement web à contribution afin de faire de ce métier un levier de mon propre développement », a déclaré Habibou Ouédraogo, bénéficiaire de la formation Sas Hackeuses.

Pour permettre à tous les jeunes de bénéficier du programme, les initiateurs entendent mettre en place une stratégie de pérennisation.

Sophia Nouny responsable Simplon.co Burkina Faso

« Nous travaillons à une stratégie de pérennisation en identifiant des acteurs locaux solides structurés, capables de s’approprier le projet et de le porter dans les zones à manque d’initiative pour les jeunes », a déclaré Sophia Nouny responsable Simplon.co Burkina Faso.

Pour sa part, le représentant du ministre en charge de l’économie numérique a salué cette initiative qui de son point de vue contribuera à la réduction du chômage.

Rodrigue Guigmgdé, directeur général du développement de l’industrie numérique

« Le gouvernement à travers le ministère de l’économie numérique se tient disponible à encourager et à soutenir de telles actions, nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner cette initiative car ce sont des initiatives complémentaires qui viendront à bout du chômage », a laissé entendre Rodrigue Guigmgdé, directeur général du développement de l’industrie numérique.

Le programme Tech4Sahel se déroulera sur une période de 2 ans dans trois pays sahéliens dont le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Mari Sorgho

Laissez votre commentaire ici !