Burkina Faso : Le PDC, le parti de Saran Sérémé soutient le coup d’État

84

Dans une déclaration signée par son président, Fadel Abdel Aziz Sérémé,le Parti pour le développement et le changement (PDC), s’est exprimé sur la situation nationale après l’annonce du coup d’État par la junte militaire. Le parti de Saran Sérémé affirme que  » l’armée s’est vue dans l’obligation de répondre aux cris du cœur du peuple meurtri ».

Peuple du Burkina Faso,

La situation sécuritaire s’est gravement dégradée ces dernières années dans notre pays, depuis les premières attaques perpétrées en 2016. Depuis ce moment, notre pays est devenu un terreau fertile de l’hydre terroriste, plongeant le Burkina Faso dans un gouffre profond jamais atteint depuis son accession à l’indépendance.

Face à la recrudescence des attaques, à la mauvaise gouvernance économique et politique, à l’insouciance caractérisée au plus haut niveau de l’État, à des crises socio-économiques, éducatives, sociales, humanitaires inédites, le peuple indigné du Burkina Faso dans toutes ses composantes sociales a exprimé sa profonde désapprobation à travers de multiples manifestations populaires sur l’ensemble du territoire national.

Faut-il le rappeler, le Parti pour le Développement et le Changement (PDC) à travers sa déclaration du 22 novembre 2021, au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou a dénoncé cette profonde léthargie insouciante dans la gouvernance sécuritaire et socio-économique du Burkina Faso.

Aujourd’hui, le constat est fait !

L’armée s’est vue dans l’obligation de répondre aux cris du cœur du peuple meurtri.

Tout en espérant que les valeurs d’intégrité, de justice, de cohésion sociale, d’inclusion et de dignité seront une réalité dans la conduite des affaires de l’État, le PDC appelle à une mobilisation de toutes les composantes sociales au tour de la cause nationale pour préserver l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’unité nationale.

Aussi, le Parti pour le Développement et le Changement (PDC), rappelle qu’il reste profondément attaché aux valeurs démocratiques, chèrement acquises par notre vaillant peuple et au retour à une vie constitutionnelle normale.

Pour ce faire, le PDC encourage à la culture du dialogue avec toutes composantes sociales.

Notre devoir à tous est de rester uni et patriote !!

Que DIEU bénisse le Burkina Faso !!

Vive le Peuple Burkinabè !!

  Ouagadougou, le 24 janvier 2022

Le président du Parti pour le Développement et le Changement (PDC)Fadel Abdel Aziz SEREME

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !