Burkina Faso : la campagne de vaccination contre la Covid-19 lancée

43

C’est officiel ! la campagne de vaccination contre la Covid-19 est lancée. Les autorités communales et territoriales ont reçu leur première dose de vaccin ce mercredi 02 juin 2021 à Ouagadougou. 

Premier à recevoir son vaccin, le ministre de la santé a marqué son engagement à la vaccination contre la Covid-19. Après une séance d’entretien avec les agents de santé, Charlemagne Ouédraogo a reçu sa première dose de vaccin contre la Covid-19 à l’issu duquel il a exprimé sa satisfaction.

« Je me sens bien, je n’ai pas de céphalée ni de vertige. Je suis même très content parce que je sais que je vais mieux me porter encore et que je n’aurai plus d’angoisse de contracter une forme grave de la covid19. Je suis très satisfait aujourd’hui », a déclaré le ministre de la santé.

De l’avis du ministre de la santé, ce vaccin ne pose aucun problème et de ce fait, il ne doit pas constituer une inquiétude pour la population.

« Je voudrais dire à la population qu’il ne s’agit pas d’un suicide collectif mais des soins collectifs autrement moi-même ministre de la santé je n’aurai pas fait le vaccin » a rassuré Charlemagne Ouédraogo.

Le cri de cœur du ministre de la santé à l’occasion du lancement de cette campagne de vaccination est l’engagement de toutes les couches sociales dans ce processus de lutte contre la Covid-19.

« Nous souhaitons que chacun de nous puisse s’engager et faire en sorte que cette vaccination soit un succès au Burkina et que très rapidement nous puissions arriver à zéro cas de covid-19 » a souhaité Charlemagne Ouédraogo.

Se faire vacciner ne vous dispense pas du respect des mesures barrières

Le vaccin vient compléter le dispositif de riposte contre la pandémie. Tout comme le lavage des mains, le port du masque et la distanciation, le vaccin est un élément des mesures barrières.

« Il manquait un segment pour compléter le dispositif et ce segment est arrivé et il s’agit de la vaccination », a précisé le ministre de la santé.

« Le vaccin est un outil qui s’ajoute à toutes les mesures que vous connaissez, il ne vient pas remplacer ces mesures. Ces mesures sont toujours de vigueur jusqu’à ce que nous ayons une couverture vaccinale suffisante pour être sûre que la transmission du virus soit complètement maitrisée » a ajouté, Alimata Diarra/Nama, représentante de l’OMS au Burkina Faso.

La représentante de l’OMS au Burkina Faso a également rassuré la population de la qualité du vaccin et a exhorté les personnes concernées à se faire vacciner.

« Ce sont de bonnes doses Soyez tout à fait rassurés ces vaccins ont été fournis par l’intermédiaire de la facilité COVAX, ce sont de bonnes doses. Nous souhaitons que toutes les personnes qui sont éligibles à la vaccination le fasse car un pays qui n’est pas protégé, ce sont les autres pays qui ne sont pas protégés », a confié Alimata Diarra/Nama, représentant de l’OMS au Burkina Faso.

Cette première séance marque le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Burkina Faso. Le vaccin administré aux autorités est de type Astra Zeneca. Le rendez-vous est fixé en août pour la seconde dose.

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !