Burkina Faso : il n’y aura pas de hadj en 2021

89

L’annonce qui a fait l’effet d’une bombe a été faite par le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, en charge du culte religieux, Pengdwendé Clément Sawadogo ce vendredi 18 juin 2021.

« Cette décision d’annuler le hadj pour les pays étrangers est donc motivée par la nécessité de préserver la sécurité et la santé des pèlerins mais aussi celles des citoyens du monde entier », a déclaré le ministre en charge du culte religieux.

Elle fait suite sans doute à l’annonce faite par le ministère saoudien du Hadj, sur son site, le 12 juin dernier  et qui disait ceci : « Le hadj 2021 est strictement réservé aux résidents (toutes nationalités confondues) et aux citoyens saoudiens. Par ailleurs, le nombre de pèlerins autorisés à effectuer le pèlerinage, est fixé à 60 000 »

Clément Sawadogo dit partager le regret des musulmans du monde entier en général et ceux du Burkina Faso en particulier qui ne pourront pas, une fois de plus, accomplir le pèlerinage à la Mecque.

Tout en reconnaissant les désagréments que cela engendre au niveau des acteurs impliqués dans l’organisation du hadj, il n’a pas manqué de les invités à s’en tenir à cette décision, et à se projeter déjà pour la prochaine édition.

Le Burkina Faso s’était déjà préparé à prendre part au hadj, dans le respect des exigences du ministère saoudien de la santé.

 Le Conseil des ministres en sa séance du 24 mai 2021, avait déjà annoncé les conditions de participation au pèlerinage. La campagne de vaccination contre le covid-19, lancé le 02 juin 2021 avait aussi privilégié, entre autres, les candidats au hadj. Aussi des agences de voyage ont été recrutées conformément aux textes en vigueur.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !