Burkina Faso : des mesures prises pour lutter contre la poliomyélite

61

En plus de la maladie à coronavirus, le Burkina Faso fait face à un nouveau défi sanitaire qu’est la poliomyélite.  Au cours du conseil des ministres du 10 juin 2020, le gouvernement a pris des mesures pour contrer cette maladie.

Le premier cas de poliomyélite a été déclaré le 5 janvier 2020 dans le district sanitaire de Ouargaye, dans la région du Centre-Est.  Deux nouveaux cas ont été détectés par la suite dans les districts sanitaires de Kaya et de Bogodogo.

Cette tendance a contraint le gouvernement burkinabè à adopter un plan de riposte contre la maladie. A cet effet, des mesures ont été prises pour contrer la poliomyélite, a confié Rémis Fulgance Dandjinou, ministre en charge de la communication.  Au nombre des mesures figurent la vaccination de plus de 170 000 enfants âgés de zéro à 59 mois dans les localités de Ouargage et de Bitou, la sensibilisation à la vaccination et le renforcement de la surveillance.

Un rapport relatif à la situation d’exécution du marché d’acquisition de trois cents (300) ambulances au profit des formations sanitaires du Burkina Faso et proposition de répartition a été présenté.

A la date du 08 juin 2020, sur les 300 ambulances, 185 ont été réceptionnées. Elles sont composées de 181 de type A et 04 de type SAMU. Pour le reste des ambulances soit 81 de type A et 34 de type SAMU, la livraison est prévue pour fin juillet 2020.

Le Conseil a instruit le ministre en charge du dossier de procéder à la répartition des 185 ambulances réceptionnées. Il a également instruit que les 115 ambulances restantes soient réparties au fur et à mesure de leur réception

Publicités

Laissez votre commentaire ici !