Vingt entreprises burkinabè sont en compétition pour l’obtention du label qualité du Burkina « MBF » à travers le Prix Burkinabè de la Qualité (PQB). Cette compétition a lieu à l’occasion des 29èmes journées nationales de la qualité (JNQ) qui se tiendront du 15 au 18 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso. L’annonce a été faite ce 07 octobre 2019 à Ouagadougou autour d’une conférence de presse.

C’est dans le but  de pousser les entreprises burkinabè à être compétitives que ces journées auront lieu nous explique Boubacar Traoré, secrétaire général du ministère en charge du commerce. Quant au prix de la productivité décerné par l’Association burkinabè pour le management de la qualité (ABMA)  à l’occasion des JNQ, il est à sa 4ème édition et a pour objectif global d’encourager et stimuler les meilleures entreprises. Cela dans l’optique d’atteindre une plus grande productivité et compétitivité afin  de promouvoir l’utilisation des outils économiques et d’évaluation de la productivité des entreprises. Cela contribuera à l’amélioration de la gestion stratégique des dites entreprises à travers la  reconnaissance des meilleures d’entre elles.

A cet effet, l’ABMAQ suivant sa mission de promotion de la Qualité et de la Productivité, veut récompenser les initiatives positives et mesurables des entreprises privées comme publiques par l’introduction de nouveaux services ou encore par l’amélioration de la qualité des services existants. Cependant, trois (03) prix sont attribués aux entreprises. Il s’agit notamment du « Prix d’Engagement dans la Productivité », le « Prix d’Encouragement à la Productivité » et le « Prix d’Excellence dans la Productivité ».

Qui parle de qualité fait aussi référence aux clients ou consommateurs. La qualité des entreprises fait référence aux critères de bonne gestion de celles-ci en matière de management et des vertus des services ou des produits vendus aux consommateurs. Un critère de qualité peut être par exemple celui de l’accueil, ou celui de la bonne exécution des services.

Selon  toujours Boubacar Traoré, Secrétaire général du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, le coût du budget global de ces deux évènements (PBQ/JNQ) est estimé à 97 837 500 FCFA et est financé par l’État burkinabè, les sponsors et partenaires tel que, l’ABNORM et l’ABMAQ. Pour lui, le PBQ et les JNQ offrent un cadre d’échanges et de partage d’expériences entre les gouvernants, les politiques, les décideurs, les services publics, les entreprises privées, les producteurs, les consommateurs, les structures d’appui, les étudiants.

Ainsi les 29èmes Journées nationales de la qualité (JNQ) et la 8ème édition du Prix burkinabè de la qualité (PBQ) se dérouleront du 15 au 18 octobre 2019 au Palais de la culture de Bobo-Dioulasso. Ces deux activités conjointes se tiendront  Sous le thème « faire de la culture de qualité le levier de la transformation structurelle de notre économie ».

                                                          Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !