Burkina : 29 civils tués dans deux attaques

146
Image d'archive RFI

En tout 29 personnes ont été tuées ce samedi 8 septembre 2019 dans le Centre-Nord et le Sahel du Burkina Faso dans deux attaques meurtrières.

La première attaque de nature terroriste a été perpétrée ce  dimanche 8 septembre 2019 contre un convoi de vivre sur l’axe Dablo-Kelbo a entraîné la mort de 14 civils et des dégâts matériels important, selon un communiqué du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement du Burkina Faso.

«Le gouvernement réitère sa disponibilité à accompagner les organisations et les institutions intervenant dans l’action humanitaire pour la réussite de leur mission», assure le document.

Sur l’axe Barsalogho-Guendbila, c’est un camion de transport qui a sauté sur un engin explosif improvisé, rapporte un second communiqué.

Le bilan provisoire fait état de 15 morts et de six blessés qui ont été évacués vers des centres de santé.

«Ce drame intervient alors que d’importants efforts de sécurisation en cours dans cette région», fait remarquer le communiqué, en appelant les populations et les transporteurs à se «conformer aux consignes de sécurité et à s’assurer de la praticabilité des voies par une collaboration avec les Forces de défense et des sécurité».

Le 19 août 2019, 24 soldats avaient été tués dans une attaque menée par des terroristes contre une unité militaire dans le nord du Burkina Faso.

Source: Fasozine

Laissez votre commentaire ici !