Budgétisation sensible au genre : les journalistes renforcent leurs capacités

503

Le Réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion du genre (REJOCOPGenre) bénéficie d’une formation depuis le 22 octobre une  formation en budgétisation sensible au genre. Laquelle formation est initiée par le ministère en charge de la Femme, à travers le Secrétariat permanent du Conseil national pour la promotion du genre et le GIZ. La formation s’étend jusqu’au 26 octobre 2018.

Selon la secrétaire Permanent du Conseil National pour la Promotion du Genre, Assétou Sawadogo, l’adoption par le Burkina, de la Politique Nationale Genre (PNG) en juillet 2009, est la preuve que la promotion d’un développement participatif et équitable des hommes et des femmes est primordiale.

Cela consiste aussi, à l’en croire, de les assurer un accès et un contrôle égal et équitable aux ressources et aux sphères de décision, dans le respect de leurs droits fondamentaux.

Pour atteindre cet objectif, elle a confié que les journalistes ne peuvent pas restés en marge d’où la raison de cette formation. La représentante du ministre Maria Ouattara a indiqué qu’il s’avérait impérieux de former les membres du réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion du genre au Burkina Faso (REJOCOP) dans une des thématiques les plus importantes pour la promotion du genre et la bonne gouvernance qu’est «  la budgétisation sensible au genre au Burkina Faso.

« Au sortir de ces cinq jours de formation, les participants seront à même d’analyser les budgets des ministères et institutions, afin de mieux les interpeller pour une meilleure prise en compte des besoins des hommes et des femmes », a-t-elle indiqué.

La responsable du projet renforcement de la bonne gouvernance financière au GIZ, Ksenija Maver  a fait savoir que le genre ne concerne pas seulement les femmes. Mais il s’agit, a-t-elle poursuivi de tous les groupes désavantageux dans une société et que la budgétisation sensible au genre et aux droits de l’enfant consiste à engager les ministères sectoriels à promouvoir des actions concrètes visant à améliorer la situation des femmes, des hommes et des enfants dans une société.

                                                                                                                                 Téné Bénédicte OUEDRAOGO

                                                                                                                                                                     (Stagiaire)

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !