Bientôt une politique genre commune dans l’espace UEMOA

256

En conclave à Ouagadougou pour examiner le projet de stratégie genre en gestation dans l’espace communautaire,  des femmes de  UEMOA, conduites par la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Marie Laurence Ilboudo, ont été reçues par le Président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré ce vendredi 27 avril 2018. L’objet est de présenter le plan stratégique genre de l’ espace UEMOA au Chef de l’État.

Venues du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Togo, du Sénégal, du Niger et du Burkina, ces hôtes sont des ministres en charge de la femme, des Secrétaires générales, ou des chargées des affaires sociales et microfinances.  Ces femmes de l’Espace UEMOA sont venues lui faire part du plan stratégique genre et Espace UEMOA et demander son appui conséquent pour sa mise en œuvre effective. Une stratégie  axée sur deux points selon la ministre en charge de la femme burkinabè Marie Laurence Ilboudo, porte-parole de ses sœurs. « Le 1er axe, c’est l’amélioration et le cadre d’intégration systémique dans l’espace UEMOA, c’est-à-dire que les pays intègrent la notion genre dans toutes leurs politiques et le 2eme axe est d’appuyer chaque pays dans sa stratégie droit, représentation des femmes dans les instances  de décision et l’autonomisation des femmes », a déclaré Laurence Ilboudo.

Selon la ministre Ilboudo, ces axes laissent la liberté à chaque État d’opérationnaliser sa politique genre et cela a été bien apprécié à l’unanimité. « Nous avons demandé au président du Faso d’accompagner ce plan stratégique avec ses pairs pour que nous puissions la mettre en œuvre pour l’épanouissement des couches cibles de ce document », a-t-elle indiqué.

Il faut dit-elle, encourager les femmes dans tous les domaines et que nous puissions élaborer des textes pour protéger les femmes pour ceux qui n’en n’ont pas. Quant aux pays qui en disposent déjà, elles proposent que ces textes soient vulgarisés et améliorés, pour que  les femmes sachent qu’elles sont protégées dans l’espace UEMOA. Laurence Ilboudo et ses sœurs ont aussi souhaité la mise en place d’initiatives porteuses pour l’entreprenariat féminin  dans l’espace UEMOA.

 

Assétou MAIGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here