Partager des stratégies féminines et des techniques de développement personnel, c’est tout le sens du meet-up de la gentlewoman épanouie, une rencontre organisée ce samedi 8 juin 2019 à Ouagadougou par la coach international Lady Sonia à l’intention de ses sœurs du Burkina Faso. La conférence était placée sous la présidence de Madame Désirée Marie Chantal BONI/NIGNAN, Secrétaire Générale de la Présidence du Faso.

Les femmes ont écouté avec attention leur coach

C’est son expérience personnelle que la Titu-Boss Lady Sonia a partagé avec ses fans du Burkina Faso avant de leur prodiguer de précieux conseils. A l’entame du meet-up avec les Titu-Boss, elle leur a demandé d’identifier leurs défis d’aujourd’hui puisque c’est à l’âge de 40 ans qu’elle-même a pris conscience de cela. Et de poursuivre que sans ce préalable, aucune femme ne peut se développer. La conceptrice du « cales-les en l’air » poursuit son propos en conseillant aux femmes de se libérer des dogmes religieux et sociétaux (elle subissait la vie et Dieu, dit-elle), d’avoir une bonne connaissance de soi car elle-même ne comprenait pas sa vie, d’où sa démission d’avec la vie et son divorce d’avec elle-même. Celle qui, autrefois, était sous l’emprise de certains vices notamment l’adultère et la drogue, a invité son public a « quitter dans ça » et de chercher une direction à prendre, une carrière à embrasser.

Les 4 dimensions de l’épanouissement

Pour leur plein épanouissement, Lady Sonia a insisté sur la connaissance de soi. Les femmes devraient, à ce propos, connaitre leurs personnalités, leurs forces, leurs faiblesses et leurs passions. Pour elle, 95% des pensées sont identiques dans la journée et elles sont inconsciemment négatives. Selon la coach 4D il y a  quatre dimensions de l’épanouissement:

1. la femme doit être libre intérieurement c’est-à-dire qu’elle doit se défaire des chaines spirituelles.

2. la femme doit être épanouie c’est-à-dire qu’elle doit savoir ce qu’elle veut devenir et ce qu’elle aime.

3. la femme doit être influente dans son environnement, sa société c’est-à-dire qu’elle doit pouvoir  se prendre en charge et non toujours dépendre des hommes.

4. la femme doit être authentique c’est-à-dire qu’elle doit rester elle-même dans toutes les situations.

Sandrine Yameogo, participante

Pour les participantes, cette conférence a changé leur personnalité. Selon Florence Ilboudo, elle n’avait pas la confiance en soi et les échanges avec Lady Sonia l’ont fait changer. C’est une voie ouverte pour elle et elle pense qu’elle va y parvenir, a-t-elle ajouté.

 

Madame Yameogo Sandrine est tout simplement émerveillée car lady Sonia l’a édifié en lui apprenant  à s’aimer, a avoir confiance en elle-même. Le changement en elle est en marche a-t-elle conclu.

Coach de vie, motivatrice par excellence des femmes en manque de confiance en elles, lady Sonia Mabiala, franco-congolaise d’origine Burkinabè, est l’une des plus grandes influenceuses des réseaux sociaux notamment Facebook avec plus de 750.000 abonnés.

                                                                                        Davy Yaméogo

Laissez votre commentaire ici !