Baramousso 2021 : l’association Espoir du Sourou remporte le trophée

77

L’opérateur de télécommunication Moov Africa a organisé la 7ème édition du « trophée Baramousso » ce vendredi 19 mars 2021 à Ouagadougou. Placée sous la présidence du ministre en charge de l’économie numérique, la cérémonie de récompense des femmes battantes s’est déroulée en présence du ministre en charge de la justice, marraine de l’édition 2021 du trophée Baramousso.

Présence sur le territoire national, possession d’une gestion financière formalisée et d’un projet de développement réalisable avec 10 millions de francs CFA, Ce sont les critères qui ont prévalue au choix du lauréat baramousso 2021.  C’est sur la base de ces critères que 5 associations féminines ont été présélectionnées sur 17 candidatures au total.

La seconde étape a consisté au visite terrain qui a permis au jury de voir les sites des associations présélectionnées. « Celles-ci ont fait l’objet d’enquête minutieuse et d’investigation par rapport à leur gouvernance et la qualité de leur résultat pour permettre au jury de désigner l’association baramousso édition 2021 », a précisé Léopold Habou, président du jury Baramousso 2021.

Léopold Habou, président du jury Baramousso 2021.

Après délibération du jury, le premier prix du concours Baramousso 2021 a été attribué à l’association Espoir du Sourou pour la transformation des céréales de Tougan (AES/PTC). Au titre des lots, Elle a reçu un chèque d’une valeur de 10 millions de F CFA, une attestation et le trophée Baramousso édition 2021. La présidente de ladite association a témoigné sa reconnaissance à l’initiateur du trophée Baramousso et a révélé sa ferme volonté à œuvre davantage pour l’épanouissement des femmes de sa localité.

Bintou Camara /zerbo, présidente de l’association Espoir du Sourou pour la transformation des céréales de Tougan (AES/PTC), tenant le trophée Baramousso 2021

« Avec ce prix, nous allons multiplier nos efforts et réaliser beaucoup de projets afin que demain soit meilleur pour nous les femmes du Sourou », a déclaré Bintou Camara /zerbo.

L’association PIA de Réo a reçu le deuxième prix de Baramousso 2021

Le second prix est décerné à l’association PIA de Réo. Elle a reçu un chèque d’une valeur de 3 millions de F CFA et une attestation.  Le troisième prix est revenu à l’association Zak-la Yilguemdé de Manga qui a reçu un chèque de 2 millions et une attestation.

L’association Zak-la Yilguemdé de Manga a reçu le troisième prix de Baramousso 2021

La présidente de la cérémonie de remise des prix du concours Baramousso 2021 a salué l’initiative de Moov Africa qui selon elle permet aux lauréates de fructifier leurs activités.

Adja Fatoumata Ouattara, ministre en charge de l’économie numérique et présidente de la cérémonie

« Quand on regarde l’impact de ce trophée baramousso sur les associations déjà primées, on voit qu’elles arrivent à fructifier leurs activités et à impacter davantage. Nous saluons Moov Africa et l’encourageons à perpétuer ce trophée », a laissé entendre Adja Fatoumata Ouattara, ministre en charge de l’économie numérique.

Pour sa part la marraine a exhorté ses filleules à toujours se battre pour s’épanouir et s’autonomiser.

Victoria Ouédraogo/ Kibora, ministre en charge de la justice et marraine de Baramousso 2021

« Je leurs dis félicitation et je les exhorte à persévérer davantage parce que la vie c’est un combat. Une femme est faite pour se battre, pour s’épanouir, pour s’autonomiser et pour ne pas avoir besoin de quelqu’un d’autre pour sa survie. Je loue cette initiative et j’encourage moov africa à aller de l’avant et de ne jamais s’arrêter », a mentionné Victoria Ouédraogo/ Kibora, ministre en charge de la justice.

A en croire les initiateurs du concours Baramousso, ce prix vise à soutenir les actions des associations féminines battantes. « Notre vision c’est d’aider la femme, soutenir la femme, être aux côtés des femmes pour le renforcement de leur autonomisation, et permettre à la femme d’être un acteur majeur du développement économique du pays », a déclaré Mohamed Naïmi, directeur général de Moov Africa.

Mohamed Naïmi, directeur général de Moov Africa

Pour les prochaines éditions, les initiateurs du concours Bramousso entendent élargir la candidature à toutes les associations d’hommes qui s’occupent des affaires de femmes. « Nous comptons élargir le périmètre à toutes les associations d’hommes qui s’occupent des affaires de femmes parce qu’il n’y a pas seulement que des femmes qui s’occupent des affaires de femmes. L’idée c’est de soutenir toute action qui peut amener la femme à renforcer son autonomisation et à prendre la place qui lui revient dans la société », a laissé entendre Mohamed Naïmi, directeur général de Moov Africa

Au cours de cette cérémonie de récompense, le comité d’organisation a offert un trophée d’honneur à Adja Mamounata Velegda pour ses efforts et sa contribution à l’épanouissement de la femme.

Mamounata Velegda a reçu un trophée d’honneur

Le concours Baramousso a été initié en 2015 par ONATEL devenu Moov Africa. C’est la Fédération pour l’Épanouissement de la Femme et d’Aide à l’Enfance de Bobo Dioulasso (FEFAE) qui a été la lauréate de l’édition 2020.

 

 

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !