Baccalauréat session de 2019 : 1492 candidats officiellement encouragés

192

Les autorités nationales, régionales et municipales ont procédé au lancement officiel des épreuves écrites du Baccalauréat ce 21 juin 2019. C’est 110508 candidats dont 40,74% de filles qui vont à la conquête du premier diplôme universitaire.

Au lycée Philippe Zinda Kaboré à Ouagadougou qui regroupe 1492 candidats, le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro a donné le top de départ des épreuves écrites du Baccalauréat session de 2019.

Tout en encourageant l’ensemble des candidats, le ministre espère que les résultats seront meilleurs. Pr Ouaro a également constaté la baisse du nombre de candidats féminins. Il souligne néanmoins que certaines difficultés ont été surmontées mais vu le défi sécuritaire, il ya des endroits où il n’a pas été facile de disponibiliser les sujets. Seuls 12 candidats de la région du sahel ne pourront pas prendre part à cette session normale, a-t-il confié.

A cette session, les candidats libres sont un peu plus de 29000, une hausse qui pourrait se justifier par le relèvement du niveau de certains concours de la fonction publique, selon le ministre Ouaro. Un peu plus de 4.600.000.000 FCFA ont été mobilisés pour l’organisation qui est assurée par 37834 personnes, foi du ministre. Des dispositions ont été prises pour lutter contre la fraude selon Stanislas Ouaro qui invite les candidats à la discipline et au respect des consignes de composition. Le taux d’accroissement du nombre de candidats est de 13% par rapport à l’année dernière.

Lonfo Rachidatou, candidate au Baccalauréat session de 2019

Du coté des candidats, la sérénité se lit sur les visages. Pour Lonfo Rachidatou qui passe le Bac pour la deuxième fois, elle se sent à merveille cette année. Cette candidate de la série D compte beaucoup plus sur les épreuves de Mathématiques, de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) et de Physique-Chimie (PC).

Des candidats prêts pour affronter l’épreuve de Français
Noba Awa, candidate au Baccalauréat session de 2019

La première épreuve est le Français. La candidate Noba Awa se sent prête à affronter les épreuves. Elle dit s’être bien préparé pour l’examen et souhaite réussir cette année.

Le premier adjoint au Maire de Ouagadougou, Moussa Bélem, souhaite que les candidats de sa juridiction fassent un meilleur taux de succès cette année tout en promettant des récompenses aux plus méritants.

Moussa Bélem, représentant le Maire de la Commune de Ouagadougou

Dans la région du Centre, les candidats sont au nombre de 35188 dont 17016 filles répartis dans 62 centres et 127 jurys. Le plus jeune candidat a 14 ans et est inscrit à Boussé, une localité située à une cinquantaine de kilomètre au nord de Ouagadougou.

Davy YAMEOGO

Laissez votre commentaire ici !