Awa Yigo, transformatrice des produits locaux: « Je ne demande plus 5 francs à mon mari… »

59

Awa Yigo/Coulibaly est une transformatrice des produits locaux. Originaire de Bérégadougou, région des cascades du Burkina Faso, elle mène cette activité depuis plus d’une vingtaine d’années. Grâce à son dévouement, elle est devenue une référence dans la valorisation des produits alimentaires et cosmétiques made in Burkina. Zoom sur une dame pour qui la transformation des produits locaux n’a plus de secret.

 

Rien ne laissait présager que Awa Yigo/Coulibaly alias tantie Rebecca serait une transformatrice des produits locaux.  Après l’obtention de son BEPC, elle décide de passer le concours de la police, chose qu’elle réussit avec brio. Son père qui nourrissait le rêve de voir sa fille devenir médecin s’est farouchement opposé à son intégration au sein de la police. Confrontée à ce dilemme, tantie Rebecca s’est résolue à faire la coiffure et fabriquer des sacs à base de perles. Contre toutes attentes, Awa Yigo fait la rencontre d’une femme transformatrice du beurre de Karité qui a bouleversé sa vie dans les années 1998. Séduite par les actions de cette dame, tantie Rebecca décide de se lancer aussi dans la transformation des produits locaux. « J’ai vraiment aimé ce qu’elle faisait. C’est grâce à elle que j’ai connu le beurre de karité et je suis aujourd’hui contente de ce que je fais », confie Awa Yigo.

Dame Yigo fabrique des produits alimentaires et cosmétiques à base de beurre de karité et de moringa. Au nombre des produits alimentaires, Tantie Rebecca fabrique du piment à base de beurre de karité, des biscuits à base de moringa et du vin à base des mangues et des oranges. Elle produit également des chenilles grillées, du soumbala en grains et en poudre. S’agissant des produits cosmétiques, Awa Yigo fabrique de la pommade, de la crème, du savon et du shampoing à base de beurre de karité.

« Je ne demande plus 5 francs à mon mari … »

Grâce à la transformation des produits locaux, Awa Yigo a amélioré son niveau de vie avec ses revenus. Autrefois confrontée au manque de moyens financiers, dame Yugo est aujourd’hui épanouie sur le plan financier.  Avec les recettes de la vente de ses produits, elle contribue à supporter les charges de la famille. « Je ne demande plus 5 francs à mon mari. Je l’aide au contraire à payer la scolarité des enfants » raconte Awa Yigo.

 Avec plus de 20 ans d’expérience dans la transformation des produits locaux, tantie Rebecca se dit satisfaite de l’activité qu’elle mène. « Mon activité m’a permis de voyager, d’aller un partout dans le monde et présenter mes produits », note Awa Yigo.

En plus de cela,  elle a reçu plusieurs distinctions en art culinaire. Elle a obtenu 5 prix à la dernière édition de la semaine nationale des arts culinaires. Elle a également obtenu le 1er prix du concours de l’innovation et présentation des produits locaux. 

Dans le cadre de la valorisation des produits locaux, Awa Yigo a toujours eu l’accompagnement et le soutien de sa famille, chose qu’elle apprécie énormément.  « Mes enfants sont tous des garçons mais ils m’accompagnent souvent aux foires pour exposer mes produits », mentionne Awa Yigo.

Une trentaine de femmes impliquées dans la transformation des produits locaux

Grâce à son activité, Awa Yigo a mis en place une entreprise rurale où elle emploie une trentaine de femmes. Une manière selon elle de contribuer à l’autonomisation financière des femmes. « Je paie les femmes par semaine. Avec ce qu’elles gagnent, elles arrivent à s’occuper de leurs enfants », déclare Awa Yigo. Elle offre également des sessions de formation aux femmes dans le but de les aider à voler de leurs propres ailes. Le souhait de tantie Rebecca est d’avoir des espaces plus grands pour installer ses unités de transformation.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !