Athlétisme : Laetitia Bambara range son marteau

60

 

Dans un communiqué passé sur sa page Facebook, l’athlète burkinabé Laëtitia Bambara a annoncé tirer sa révérence dans ce domaine de l’athlétisme qui a nourri ses folles amours pour le marteau. Le marteau redore désormais le blason de sa carrière de lanceuse professionnelle de marteau. Elle dit donc adieu à son marteau après avoir glorifié le Burkina Faso de plusieurs titres africains et trophées.

Âgée de 37 ans, la vice-championne des championnats de France hivernaux de lancers longs ne nous fera plus vivre les vives émotions du lancer de poids. Le peuple burkinabé et les habitués de de sa discipline ne les retrouveront, elle et son marteau, que dans les merveilleux souvenirs qui leur restent à présent de la dominatrice des airs du terrain de lancer. Elle a passé le communiqué ce vendredi 3 août sur sa page Facebook. Lancée officiellement dans sa France natale en tant que laceuse professionnelle de poids, c’est sur la terre de ses ancêtres que Laetica Bambara met fin à cette carrière bâtie pierres après pierres durant 20 ans de sa vie.

A l’instar de tout autre athlète, le rêve de la lanceuse burkinabé de marteau était de se qualifier pour les JO. Malheureusement, elle n’y parviendra pas malgré les multiples efforts et tentatives de Pékin 2008, Londres 2012, Rio 2016, Tokyo 2021. Qu’à cela ne tienne, elle dit « avoir accompli sa mission » ; celle de promouvoir la discipline sportive de lancer de poids. L’athlète dont le dernier record remonte à celui de ‘’ Master ’’, dit « n’avoir aucun regret de son parcours ». Au contraire, elle dit se sentir fière d’avoir obtenu le soutien du peuple burkinabé tout entier et d’avoir remporté plusieurs titres continentaux.

L’athlète burkinabé a glané plusieurs trophées au cours de sa carrière. A son actif, elle compte un titre de championne d’Afrique, deux médailles d’or et deux autres d’argent aux jeux africains et bien d’autres. Une belle expérience pour laquelle elle dit « garder à jamais de plus beaux souvenirs » de sa carrière de lanceuse de poids.

Fière d’avoir participé à l’édification de cette discipline, Laeticia Bambara dit être reconnaissante envers toutes ses personnes qui, depuis ses tendres débuts l’ont soutenue et l’ont motivée par quelques manières que se soient, à travers tous les moments de sa vie professionnelle et athlétique. « Je tiens à remercier ma famille, mention spéciale à ma mère qui est ma 1ère grande supportrice et qui m’a mise dans l’athlétisme, mon compagnon, mon Club d’Antony Athlétisme, le Maire et la Mairie d’Antony, mes amis, mon travail et mes collègues, mes entraîneurs et préparateurs physiques, mon staff médical, la Fédération Burkinabè d’Athlétisme, le Ministère des Sports et des Loisirs, SEM Le Président du Burkina Faso, le Gouvernement Burkinabè, l’Ambassade du Burkina à Paris et tous mes supporters ». C’est sur ces notes qu’elle a fait ses adieux.

Idrissa Siri

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !