Assassinat d’Aminata Ouédraogo par son époux: “ce crime ignoble souligne la nécessité urgente de lutter contre les violences faites aux femmes”, Marie Laurence Ilboudo

217

Mère d’un garçonnet et enceinte de trois mois, Aminata Ouédraogo a été égorgée par son mari le dimanche 02 mai 2021 à Ouahigouya suite à une altercation. Aminata Ouédraogo vient ainsi allonger la liste des femmes victimes de violences au Burkina Faso.  Dans un communiqué datant du 07 mai 2021, la Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire a invité la population a dénoncer les cas ou tentatives de violences basées sur le genre.

C’est avec indignation et tristesse que nous avons été informés par nos services techniques du cas de Dame OUEDRAOGO Aminata, enceinte de trois mois, égorgée par son époux à Ouahigouya, dans la nuit du dimanche 02 mai 2021 dernier.

En ces moments difficiles, nous avons une pensée pour la famille et les proches de la victime à qui nous présentons nos sincères condoléances.

Ce crime ignoble vient encore une fois souligner la nécessité urgente de prévenir et de lutter contre les violences faites aux femmes au Burkina Faso.
En ma qualité de Ministre en charge de la femme dans notre pays, j’en appelle alors à une implication de toute la communauté pour une meilleure protection des personnes et particulièrement des femmes et des jeunes filles contre les violences.

Totalement gratuit, le 80-00-12-87 permet, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, d’alerter sur les cas ou tentatives de violences basées sur le genre.

J’encourage toute personne victime de violence ou qui en est témoin à appeler ce numéro pour demander de l’assistance ou pour dénoncer.

Ce numéro vert existe et fonctionne, utilisons-le pour sauver des vies.

Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL
Officier de l’Ordre de l’Etalon

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !