Assainissement : Un plan communal en phase d’élaboration

109

La mairie de la commune de Ouagadougou a organisé un atelier d’élaboration du plan communal d’assainissement de Ouagadougou. Initié dans le but d’améliorer les conditions de vie des citoyens, cet atelier a connu la participation des différents acteurs du secteur de l’assainissement. La cérémonie officielle de lancement dudit atelier est intervenue le mardi 6 août 2019 à Ouagadougou.  

Le taux national d’accès à l’assainissement  au Burkina Faso est de 19,8% dont 36,1% en milieu urbain et 13,7% en milieu rural avec un taux de défécation à l’air libre de 40%. C’est fort de constat que la mairie de Ouagadougou a initié cet atelier d’élaboration du plan communal d’assainissement de la municipalité de Ouagadougou  pour améliorer l’accès à l’assainissement  pour chaque citoyen. A en croire Moussa Belem, 1er adjoint au maire de Ouagadougou, l’élaboration de ce plan communal vise à doter la ville de Ouagadougou d’installations adéquates d’assainissement.

Moussa Belem, 1er adjoint au maire de Ouagadougou

L’atelier d’élaboration du plan communal d’assainissement de Ouagadougou réunit les différents acteurs œuvrant pour la promotion de l’assainissement. De ce fait, la municipalité travaille de concert avec les acteurs du Ministère de l’eau et l’assainissement, de ceux du ministère de l’environnement, les vidangeurs  et bien d’autres acteurs, a confié Moussa Belem .

L’assainissement nécessite une sensibilisation de la population

Le 1er adjoint au maire a indiqué que l’élaboration de ce plan communal d’assainissement vise à l’amélioration des conditions de vie de nos populations et de ce fait, chaque citoyen doit être sensibilisé à adopter un comportement nouveau. Il a par conséquent interpellé la population à adopter un comportement responsable dans la gestion des déchets car cela y va de leur état de santé et de leur environnement.

Moussa Belem a également invité les élus locaux à s’engager dans cette perspective de sensibilisation de la population pour favoriser la mise en œuvre de ce plan. « Chacun de nos maires d’arrondissements doit travailler à son niveau et faire en sorte que la sensibilisation vis-à-vis des populations soit effective pour nous permettre de maitriser  cette question d’assainissement » a-t-il signifié.

Sophiétou Diop, responsable plaidoyer de Speak up Africa

Sophiétou Diop, responsable plaidoyer de la structure Speak up Africa, partenaire de la mairie a indiqué que sa structure offre un accompagnement  technique et financier à la municipalité de Ouagadougou pour avoir un plan communal d’assainissement et analyser les ressources qui permettront la mise en œuvre de ce plan.

L’atelier est prévu se dérouler pendant deux jours à l’issu duquel il attendu des orientations qui puissent permettre aux acteurs de mettre en œuvre ce plan communal d’assainissement de la municipalité de Ouagadougou.

Marie  Sorgho

Laissez votre commentaire ici !