Arrondissement N°3 : Rainatou Ouédraogo à l’épreuve de la redevabilité

321

Après une année à la tête de la mairie de l’arrondissement N°3, Rainatou Sawadogo a dressé ce 3 août 2017 un bilan à mi-parcours de sa gestion. Un bilan qu’elle juge satisfaisant nonobstant les difficultés.

Depuis le mois de juin 2016 suite à la mise en place du conseil d’arrondissement, la jeune maire et son équipe se mobilisent pour la réalisation des objectifs fixés pendant la campagne aux élections municipales. Par devoir de redevabilité Rainatou Ouédraogo a décliné les acquis obtenus durant une année de gestion.

De la construction de la voirie, l’entretien courant des routes en terre en passant par l’assistance aux personnes démunies, l’équipe communale s’est investie sur tous les fronts. « Juillet 2016, nous avons accompagné les sinistrées des secteurs 12, 13, 14 suite aux inondations en offrant gîte et nourriture à plus de 700 personnes », a indiqué madame la maire.

En plus de ces actions, les autorités communales se sont penchés entre autres sur la construction d’une salle d’archive, d’un magasin de stockage au profit de l’inspection Ouaga 5, l’électrification de salles de classe de 6 écoles publiques et l’acquisition de moyens roulants et de matériels informatiques.

La formation a été au cœur de cette première année de gestion de Rainatou Ouédraogo. En effet, elle a fait savoir que plusieurs formations ont été organisées à l’endroit des acteurs du système d’état civil et de certains parents d’élèves.

« La mairie avec l’aide de ses partenaires a formé des enseignants, élèves et parents d’élèves dans plusieurs domaines notamment la sécurité routière, le civisme, la promotion de l’hygiène… », a-t-elle déclaré.

Dans le domaine de l’éducation, la mairie de l’arrondissement n°3 a marqué toute sa satisfaction quant aux résultats obtenus en fin d’année. « Au CEPE, au BEPC et au BAC, les taux de réussite étaient de plus de 80% » lance-t-elle

Au niveau de la protection civile, de l’assistance et des secours, la maire a salué les innombrables efforts des forces de défense et de sécurité de la commune notamment les sapeurs pompiers, la gendarmerie et la police.  « La brigade a perçu et versé à la régie des recettes de la compagnie de gendarmerie du Kadiogo, au titre des amendes forfaitaires une somme de 5 millions 901 milles FCFA, a-t-elle relevé avec satisfaction.

Nonobstant ces efforts, la mairie, aux dires de Rainatou Ouédraogo rencontre des entraves liées à son fonction. Comme difficultés, elle cite en autre l’absence d’autonomie financière, la faible allocation budgétaire, la répartition non proportionnelle du budget annuel conformément à la taille des arrondissements, le manque de moyens de travail dans le domaine de l’entretien routier.

Il reste cependant encore beaucoup de défis à relever selon la maire pour l’arrondissement n°3. « La construction de deux gares routières, le parrainage des enfants nécessiteux, l’amélioration de la mobilité urbaine, le renforcement des infrastructures et les capacités de gouvernance, l’accès de la population aux services sociaux de base… sont d’énormes chantiers auxquels la mairie doit s’atteler pour la réalisation », espère Rainatou Ouédraogo.

                                                                                                                      Issa KARAMBIRI

 

Laissez votre commentaire ici !