« Arrêtez de traiter les femmes de prostituées en circulation », Gloria Guissou-Kabré

437

Les comportements violents dirigés contre les femmes ne se limitent pas au cadre de la famille ou du travail. Nous partageons aujourd’hui un texte de Gloria Guissou-Kabré, athlète et coach de karaté qui met en lumière le type de VBG dont les femmes sont victimes en circulation. Dans son message Gloria invite les hommes à changer de comportement. Lisez plutôt!

« Est-tu un Rõwa? »

Ce matin, comme d’habitude, Rõwa s’est levé de bonne heure pour son boulot situé à l’autre bout de la ville. Il démarre sa moto et rejoint le goudron.
Au virage avant son lieu de travail, Rõwa tourne sans signaler, ni jeter un regard. Malheureusement, un véhicule RAV4 arrive.
Rõwa percute violemment le véhicule et enchaîne avec une roulade. Il se relève rapidement. Plus de peur que de mal. Il sait en lui-même qu’il n’a pas raison. Il jette un coup d’œil sur sa moto.
De la voiture, une jeune dame descend. Elle a à peu près la trentaine.
La dame lui demande s’il n’est pas blessé. Il répond que non et demande à partir. La jeune dame l’informe qu’elle est obligée d’appeler la police pour les constats d’usage.
Rõwa devient furieux: Toi une gamine comme ça, je te demande pardon et tu refuses? J’ai laissé une femme comme toi à la maison.
La jeune dame: j’ai accepté mais on doit faire le constat, c’est pour l’assurance.
Rõwa: on vous connaît ici, les prostituées de Ouaga. Sinon, comment toi tu peux rouler dans une RAV4? Vous sortez avec des vieux juste pour l’argent. On vous voit dans les rue vous vendre. J’ai une femme chez moi. Quand je lui parle, elle se tait. Vous les filles d’aujourd’hui, vous êtes mal éduquées. C’est normal, même vos mères sont mal éduquées. »
Il veut la frapper. Quelques passants essaient de le calmer.

Les yeux de la jeune dame commencent à rougir; elle essaie de se retenir mais c’est difficile. Elle attrape sa bouche et se mord les lèvres. Quand elle essaie de parler, les larmes viennent. Son cœur bat, elle a peur. Elle s’arrête et respire lentement. C’est comme un cauchemar, elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle essaie de parler mais elle ne peut pas. Le regard de la foule est accusateur. Personne ne veut prendre sa défense. Elle est seule. Maintenant, ce dont elle a peur, c’est de se faire battre par cet homme.
Rõwa remarque la bague sur l’annulaire de la jeune dame.
Il lui lance au visage: Donc tu es mariée? Ton mari ne t’éduque pas à la maison? Femme têtue, ce mariage ne va pas durer. Des femmes comme vous, il y’a en a plein à la recherche de mari parce que divorcés à cause de vos sales caractères. Tu me parle de constat et d’assurance? C’est l’école qui envoie tout ça. Tout ça, c’est Novelas TV. Tout ça, c’est « je connais mes droits ». Pute la!
Au loin, on entend piii piiii piii piiiii; la police arrive. Enfin elle est sauvée!
La scène est longue. Je m’arrête là.

« Changez ou aidez vos amis à changer! »

Rõwa vient de commettre une violence basée sur le genre (VBG) à l’égard de cette jeune dame.
Pensez-vous que Rõwa aurait agit ainsi si la personne descendue de la voiture était un homme?
Les VBG sont des violences envers une femme du fait de son sexe et qui n’auraient pas eu lieu si elle était un homme.
Cette histoire est fictive, mais nombreux sont ceux et celles qui l’on vécu.
Avez-vous déjà vécu une situation pareille?
Avez-vous déjà été un Rõwa?
Si c’est le cas, le moment est venu pour vous de changer.
Si parfois vous avez mal agi envers une femme sachant que vous n’aurez pas fait pareil si c’était un homme, vous ne valez pas mieux que Rõwa.

Changez s’il vous plaît !
Mettez-vous à la place de cette jeune dame et changez!
Arrêtez de traiter les femmes de prostitués ou de putes en circulation.
Changez ou aidez vos amis à changer!

Gloria Guissou-Kabré, athlète et coach de karaté

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !