La cérémonie d’ouverture officielle du forum sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes a eu lieu ce samedi 16 février 2019 à Ouagadougou. Cet évènement a connu la participation de près de 5 000 femmes venus des quatre coins du Burkina Faso. Alassane Bala SAKANDE, président de l’Assemblée Nationale dont l’institution est initiatrice dudit forum était présent pour encourager les femmes.

 Des discours émouvants, de vives réactions nourries d’acclamations des femmes, tel était l’ambiance dans la salle du palais des sports de Ouaga 2000 à l’occasion de cérémonie d’ouverture du forum des femmes. Tout l’hémicycle, une forte représentation des chefs coutumiers de même  qu’une portion de leaders politiques ont pris part à cet évènement pour traduire leur accompagnement aux femmes.

 Au cours de son intervention, le président de l’assemblée nationale a affirmé son soutien à l’endroit des femmes pour que leur autonomisation soit effective à tout point de vue. «Le parlement burkinabè, en vous invitant à réfléchir sur le thème autonomisation et responsabilisation des femmes au Burkina Faso, n’entend pas faire dans le simple sensationnalisme. Il veut plutôt, à partir d’un diagnostic sans complaisance de la situation de la femme, élaborer une nouvelle feuille de route , un échéancier et des projets de textes à prendre en vue d’accélérer notre marche commune vers un développement humain, durable et sensible au genre », affirmé le président de l’hémicycle au cours de son discours d’ouverture.

Il a par ailleurs invité l’assistance à réfléchir sur la proposition de l’érection d’un siège de député par province exclusivement dédié à la femme. Il poursuit en disant que si cette proposition venait à être adopter, et concrétisée par une loi, cela permettrait d’avoir au minimum 45 femmes députées à l’hémicycle.

C’est dans ce même ordre d’idée qu’Élise ILBOUDO/THIOMBIANO, présidente de l’organisation du forum a signifié qu’aucun pays ne peut  parvenir à un développement durable avec une marginalisation de l’autre moitié du ciel qu’est la femme.

L’honneur est revenu au maire de la ville de Ouagadougou, Armand Pierre BEOUINDE de prendre la parole pour souhaiter la bienvenue aux femmes venues des 45 provinces du Burkina. Par la même occasion encourager l’initiative et suggérer une pérennisation de ce forum.

Cette cérémonie d’ouverture a également été marquée par des prestations d’artistes à savoir Dez Altino, Don Sharp de Batero, de troupes traditionnelles Burkina et bien d’autres ont conduit l’assistance dans un moment de réjouissance. Le premier Ministre Christophe Joseph Marie DABIRE  la première dame Sika KABORE et des membres du gouvernement ont tenu aussi à témoigner leur accompagnement aux femmes par leur présence à cet évènement.

                                                Aminata GANSONRE 

                                                 Marie      SORGHO

Laissez votre commentaire ici !