C’est maintenant officiel. Désormais vous pouvez vous procurez les articles et les services de l’entreprise Afro Ko. Le lancement officiel des activités de cette entreprise qui fait la promotion du naturel surtout chez la gent féminine est intervenue le 29 mai dernier au restaurant La Ruche.

Les Nappy days édition 2019 se tiendront les 6 et 7 juillet prochain

 Afro-ko

« Afro ko c’est en langue dioula, une des langues parlées au Burkina Faso et dans la sous région » confie toute souriante Mina Touré avant de laisser la parole à Dalila Yaro pour la signification en français: « Afro ko signifie affaire de Afro et les afro ce sont les cheveux crépus  et la peau naturelle, celle noire ».  A leurs invités parmi lesquels figuraient Cheick Fayçal Traoré, promoteur de la Campagne nationale du leadership féminin, de Jean Cyril Bado promoteur du forum africain des femmes leaders, des miss Nappy  et de Aziz Dabo de la NAFA, elles ont fait l’historique des Nappy days jusqu’à la création de Afro Ko, ont décliné leurs objectifs et dévoilé les activités qui seront menées dans les jours à venir. « Déjà il faut retenir que les Nappy days édition 2019 se tiendront les 6 et 7 juillet prochain.  Avec  Afro-ko shop, il s’agira pour nous d’établir un concept store qui va réunir tous les produits cosmétiques locaux biologiques, pas seulement burkinabé, mais aussi de la sous-région et partant africain.  On va donc commencer par la boutique en ligne, qui sera ouverte très bientôt, et on finira avec une boutique physique qui servira de showroom et qui permettra aux clients de pouvoir découvrir en un même endroit, tous les produits pour entretenir non seulement la peau, mais aussi la chevelure. Pour ce qui concerne Afro ko blog dont le lien est www.afroko-ko.com, il s’agira pour nous d’écrire des articles de sensibilisation sur le retour au naturel et de les poster. A travers ces articles proposant des conseils, des astuces et des partages d’expérience, nous allons offrir des solutions aux  problèmes que rencontrent les femmes , répondre à leurs  questions et aussi leur permettre de rencontrer du beau monde  » explique Dalila Yaro. Lire l’article originale sur Afriyelba

Laissez votre commentaire ici !