Agée de 23 ans, Melissa Bime dirige une banque de sang en ligne au Cameroun. L’entreprise dénommée « Infuss » est une  réserve en ligne qui fournit du sang en cas d’urgence ou de pénurie et met en contact les hôpitaux en manque avec eux qui en ont encore. En effet, le sang est un liquide primordial pour le fonctionnement de l’organisme.

Bon nombre d’Africains meurent chaque année par ce que leur sang est infecté. Et d’autres parce qu’ils n’en n’ont plus assez. Melissa, infirmière camerounaise veut remédier à cela dans les hôpitaux  camerounais. Prix 2018 du Cartier Women’sinitiative pour l’Afrique subsaharienne, la jeune femme a créé « Infuss », une banque de sang en ligne qui collecte et expédie les dons de sang vers les hôpitaux.

La plateforme connecte les hôpitaux et aide les patients à trouver du sang quand ils en ont besoin. En collaboration avec le programme nationale de la transfusion sanguine et du ministère de la santé,  Infuss  œuvre  pour  être en conformité avec la réglementation. Ainsi, la provenance et la conformité du sang sont contrôlées. Melissa travaille aussi en  collaboration avec les églises, des associations pour sensibiliser la population quant au don de sang ainsi que ses avantages. Aujourd’hui la banque de sang collabore avec 45 hôpitaux qui ont suscités de l’intérêt pour ce concept.

L’entreprise dispose également d’un service de transport, pour transporter le sang. Le principe est simple, l’hôpital qui a besoin de sang, doit juste passer un appel ou envoyer un message et Infuss sera en mesure de savoir quel hôpital dispose de ce sang et peut l’amener jusqu’à destination. Un appel ou un message, parce que ‘est un peu plus rapide car le fait de se déplacer, chercher du sang peut-être fatal pour le malade. Pour le moment seul les hôpitaux ont accès à la base de données de la banque de sang.

Pour mener à bien ce concept, Melissa ne ménage aucun effort pour sensibiliser la population au don de sang, elle veut humaniser l’acte du don, car tout le monde peut à tout moment avoir besoin de sang et pour qu’il y ait sang, il faut des donneurs. Pour avoir les fonds nécessaires elle collabore avec des institutions internationales.

Source: afropreneuriat

Laissez votre commentaire ici !