8 Mars 2020 : Le président promet 30% de femmes dans le prochain gouvernement

237

Un dialogue direct avec les femmes des 13 régions du Burkina Faso : c’est l’exercice auquel s’est prêté le président Rock Marc Christian Kaboré à l’occasion de la journée internationale de la femme. La cérémonie s’est déroulée ce dimanche 8 Mars 2020 à Ouagadougou.

Commémoré conjointement avec le 6èm forum national des femmes, la 163ème édition du 8 Mars est placé sous le thème « crise sécuritaire au Burkina Faso : quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes ? ».

A cet effet, le président du Faso a rencontré les femmes des treize régions du pays pour un dialogue direct. L’objectif de cette rencontre était de dresser le bilan de la mise en œuvre des engagements du chef de l’Etat pris lors du 5ème forum national des femmes en 2018. Concernant ce bilan, la Ministre en charge de la femme note un niveau de satisfaction d’ensemble dans la mise en œuvre des préoccupations formulées en 2018. Si l’on en croit ses propos, sur 13 engagements pris, 8 connaissent déjà une totale exécution et 5 sont en cours, soit un taux de réalisation de 62℅.  « Le principal domaine où plus d’efforts restent à faire concerne celui de la santé notamment en ce qui concerne la pleine effectivité de la mesure de gratuité des soins pour les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les enfants de moins de 05 ans. », souligne Marie Laurence Ilboudo/Marchal.

Marie Laurence Ilboudo/Marchal

Le dialogue direct a été aussi l’occasion pour les femmes, par les voix de leurs représentantes, d’exposer leurs doléances au président Rock Marc Christian Kaboré. Les représentantes des femmes ont chacune à son tour dérouler la liste de leurs requêtes au chef de l’Etat. Il s’agit entre autres de l’amélioration des plateaux techniques, de la logistique et les ressources humaines des formations sanitaires, du renforcement des capacités matérielles des femmes dans leurs domaines d’activités, de la construction ainsi que de l’équipement de centres polyvalents de formation pour les filles en difficultés, de l’octroi aux femmes déplacées internes de financement pour la réalisation d’activités génératrices de revenus, etc.

« Investir dans la femme c’est assurer la prospérité d’un pays »

Au terme des doléances, le président du Faso, tout en saluant les efforts des femmes pour le développement du Burkina, a affirmé avoir pris note des différents souhaits formulés. « Je voudrais vous rassurer que toutes les préoccupations seront examinées et mises en pratique », a-t-il promis.

S’exprimant sur le 08 Mars, le président Kaboré explique que la journée internationale des droits de la femme est un moment d’introspection sur les conditions de vie des femmes. Selon lui, le 8 mars est une journée de combat, de toutes les associations, de toutes les organisations de la société civile, afin de faire en sorte que les femmes comprennent leur rôle et leur place dans le développement. « Investir dans la femme c’est assurer la prospérité d’un pays » a-t-il clamé.

Rock Marc Christian Kaboré

Rock Marc Christian Kaboré a saisi l’occasion pour saluer les femmes des régions du Sahel, du Centre nord, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Nord, qui continuent de se battre pour leurs familles, malgré le contexte sécuritaire difficile. Il a par ailleurs pris l’engagement d’appliquer la loi portant quota genre, votée à l’Assemblée nationale dans la composition de l’équipe gouvernementale. Le prochain gouvernement sera donc composé de 30% de femmes.

Au cours de la cérémonie, le ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire a distingué 21 associations et 19 personnes. Ces distinctions ont été faites au regard de l’engagement de ces personnes physiques et morales en faveur de la promotion des droits de la femme et de l’enfant ainsi que de la défense des droits des personnes en situation de handicap.

Faridah DICKO

Crédit Photos: Présidence du Faso; Ministère de la Femme

Laissez votre commentaire ici !