8 mars 2019 : Qui sont les 40 personnes distinguées pour la cause de la femme ?

92

Le ministère en charge de la femme a distingué 40 acteurs agissant au profit de la femme et de son bien-être au Burkina Faso le vendredi 08 mars dernier à Koupéla. Nous invitions à découvrir quelques visages parmi ceux qui ont mérité la reconnaissance de la nation entière.

Martine Yabré est l’une des figures qui défend le plus le droit et la responsabilisation de la femme. Faite ce jour chevalier de l’ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe promotion de la femme, Martine voit cette décoration comme une reconnaissance de leur engagement au profit des droits des personnes marginalisées et particulièrement ceux de la femme Burkinabé. Pour  elle c’est un appel à plus d’engagement et de contribution au développement du pays.

Martine YABRE, recevant sa médaille de l’ordre de mérite

Elle dédie personnellement cette distinction à toutes les femmes du Burkina qui se reconnaissent à travers le combat mené. A ces bienfaiteurs, elle assure que le combat pour l’émergence d’une véritable justice sociale, pour une société burkinabé plus juste et équitable sera toujours d’actualité.

 

Alino Faso, acteur des réseaux sociaux très connu pour ses actions en faveurs des plus démunis

Alain TRAORE alias Alino Faso

: « La médaille n’est pas pour moi, elle est éventuellement pour tous ceux-là depuis le début de cette aventure m’ont accompagné.  Quand je parle d’aventure ce sont les collègues, les donateurs et ceux qui ont participés. Il est pour tous ces personnes, ils sont un peu partout dans le monde. Les burkinabé ont un cœur très généreux malheureusement on n’arrive pas forcement à aider tout le monde ».

 

 

Assétou Topan Traore de l’association Gnigné

C’est vraiment c’est un sentiment de joie, parce que l’effort que cette association mène depuis un certain temps sur le terrain est reconnu. Un sentiment aussi d’interpellation car c’est pour nous insister a doublé d’effort  et aider le maximum de femme à atteindre leur autonomisation économique et financière.

Assétou Topan Traore de l’association Gnigné

 L’association Gnigné a été créée pour aider les femmes des milieux ruraux dans la transformation du Niébé.  Dès le début de l’hivernage on les forme techniquement pour leur permettre de maitriser les techniques de production. En plus de la formation, il y a le suivi tout au long de l’hivernage, et après la commercialisation. Nous formons également des transformatrices.

Maimounata Vénédga :

Mamounata VENEGDA à droite, Pr Blandine THIEBA au milieu et Assétou TOPAN à gauche

« Je suis très contente de l’honneur faite à mon égard. Je remercie le ministère pour cet acte. Je vais inviter mes sœurs, et mes filles à se mettre au travail dès maintenant. N’attendez plus qu’on vous tende forcement les mains tout le temps.

 

Sur les 40 personnes à être décorées, 30 médailles sont de l’ordre de mérite de la promotion de la femme et les 10 autres de l’action sociale et de la santé. En plus ceux déjà cités figurent également d’autres personnalité comme Monseigneur Prosper Kontiébo, évêque de Tenkodogo, Pr. Françoise Milogo, Pr. Blandine Thièba , Odette Sanogo, Pr. Charlemagne Ouédraogo, Minougou Akim, Zoma Poulma Marcel…

                        

              Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !