Il n’y aura plus de désordre dans la commémoration de la journée internationale de la femme dorénavant. Les pagnes tissé et imprimé du 8 mars ont été officiellement présentés ce vendredi 16 novembre 2018, à la presse par le ministère en charge de la Femme.

Le chaos observé dans la célébration du 8 mars les années antérieures, avec cette multitude de motifs de pagnes sur le marché n’a point laissé indifférents les premiers responsables  du  ministère en charge de la femme.

Depuis sa prise de fonction, la ministre Laurence Ilboudo, dit-elle avoir pris l’engagement d’apporter sa contribution pour une meilleure organisation de cet évènement majeur dédié à la femme. Joignant ainsi le mot à l’action, la première responsable du département a échangé principalement avec la presse burkinabè sur les aspects qui ont concouru au choix des pagnes tissé et imprimé retenus pour commémorer l’édition de 2019.

« Au nombre des initiatives entreprises dans ce sens, mon département a organisé une compétition nationale pour le choix du pagne tissé en lieu et place de la Fédération nationale des tisseuses du Burkina qui le faisait les années antérieures ; lancé un appel à candidature pour la désignation et la vente des pagnes imprimés », ainsi s’est exprimée Laurence Ilboudo.

La présente rencontre alors avec la presse a pour objectif de donner la primeur de la présentation des pagnes retenus selon la ministre, qui, insiste-t-elle que des dispositions ont été prises pour atteindre ces résultats.

« Toute personne physique ou morale qui serait tenté d’utiliser ce logo sans l’accord explicite du ministère s’expose aux sanctions prévues par la loi en la matière »

Un nouveau logo pour le département

Conçu pour immortaliser la marque du ministère et par excellence son signe d’identification désormais, le nouveau logo sera ainsi posé sur le pagne de la célébration. Le pagne officiel étant le pagne tissé. « Toute personne physique ou morale qui serait tenté d’utiliser ce logo sans l’accord explicite du ministère s’expose aux sanctions prévues par la loi en la matière », a sommé la ministre Ilboudo. Un logo qui signifie selon elle, au regard des dessins la solidarité, la promotion du genre, la protection et la promotion des droits de l’enfant et la prise en compte des personnes vivant avec un handicap.

Pour le pagne tissé, c’est le motif proposé par la tisseuse de l’UAP-Godé de la région du centre, Natholia Nikiema qui a été retenu pour son originalité : tissu léger, travaillé avec technicité et finesse et mixte. Une œuvre d’art qui lui a valu les encouragements du ministère en numéraires d’une valeur de deux millions de francs CFA. Le prix d’un pagne étant fixé à 5mille FCFA.

Quant au pagne imprimé, c’est la société KARATEX qui a été retenue pour la conception, la fabrication et la vente. Quatre couleurs de pagnes imprimés ont été retenues dans le souci de donner le libre choix au client. Les trois pagnes au prix de 6mille FCFA.

8 mars 2019 semble augurer une organisation meilleure à entendre les organisateurs. Ils se sont fixés d’ailleurs le défi de réussir le pari  de cette fête internationale de la femme.

Assétou Maïga

Laissez votre commentaire ici !