7 mai : pensons à ces orphelins du sida dans le monde

108

La Journée mondiale des orphelins du sida est célébrée le 7 mai de chaque année. Initiée en 2002, cette journée veut attirer l’attention sur la souffrance de millions d’enfants affectés par le sida. Issus de parents décédés du sida ou eux-mêmes infectés à la naissance, ces enfants sont le plus souvent stigmatisés et livrés à leur sort.

 Selon Vision du Monde, toutes les 15 secondes, le Sida tue un papa ou une maman. Chaque année, 3,6 millions d’enfants dans le monde deviennent orphelins à cause du sida. 95 % d’entre eux vivent en Afrique.
La vie de ces orphelins est le plus souvent difficile au regard du poids de la société. Leur prise en charge constitue un défi humanitaire. L’objectif de l’instauration de cette journée est de réinsérer et de redonner plus de vie à ces enfants vulnérables qui, le plus souvent sont privés de tout repère et d’amour. Laissés à eux-mêmes, ils sont des proies faciles pour la délinquance, la prostitution, le terrorisme, la drogue etc. S’ils ne sont pas pris en charge, ils se retrouvent souvent dans la rue, déscolarisés et exposés à tous les vices possibles.

Au Burkina Faso, bien d’associations interviennent au profit de ces petits défavorisés, pour leur offrir ne ce reste  qu’un cadre d’épanouissement et propice à leur développement physique et moral. On peut citer entre autres, ‘’l’Association des veuves et orphelins du Burkina’’, ‘’ Les Enfants d’abord’’, ‘’l’Association pour la promotion des orphelins et le développement du Burkina’’ etc. Selon cette dernière, « au Burkina Faso, les enfants orphelins surtout ceux du VIH / sida sont pratiquement toujours l’objet d’un rejet, de stigmatisation et de marginalisation. Dans une société de type communautariste comme dans de nombreux pays africains, leur bien-être et leur sécurité sont ainsi compromis. Ils rencontrent des difficultés pour se nourrir, pour avoir des soins, se vêtir et se loger ».

La journée mondiale des orphelins du sida est alors une halte, un moment, une pause pour penser à tous ces petits affectés du sida, qui sont autour de nous et qui vivent dans l’incertitude au quotidien. Ils ont besoin de notre attention et de notre amour pour mieux se sentir, avoir des rêves et vivre une enfance heureuse.

Assétou  MAIGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here