6e Session Ordinaire du Conseil National pour l’Enfance (CNE) : Il faut renforcer les mesures pour la protection de l’enfant

52

La 6e session ordinaire du Conseil national pour l’enfance (CNE), se tient ce mardi 19 novembre 2019, à Ouagadougou. La présentation du bilan de mise en œuvre de la CDE et  celle de la stratégie nationale de protection de l’enfant, sont à l’ordre du jour de cette session.

Pour une «  consolidation des actions de protection et de promotion des droits de l’enfant dans notre pays » c’est le thème qui mobilisent ces acteurs a cette session ordinaire du conseil national pour l’enfance. Placé sous le signe du renforcement de la protection de l’enfance ces partenaires réunis ici vont murir leur réflexion pour espérer une mise en place efficace et effective.

Pour Laurence Ilboudo/Marchal ministre en charge de la femme, les efforts réalisés dans la promotion et la protection de l’enfant sont a salués. Elle poursuit que malgré les résultats satisfaisants engrangés, force est de reconnaître que beaucoup reste à faire dans la lutte pour la protection de l’enfant. Cette session vise à susciter l’engagement du Gouvernement et des partenaires à renforcer la promotion et la protection des droits de l’enfant d’ici à 2030.

Prenant la parole, la représentante des Partenaires Techniques et Financiers a souligné le rôle salutaire du Conseil National pour l’Enfance dans la lutte perpétuelle pour l’épanouissement des enfants au Burkina Faso.

D’autres questions, telles que la réforme du CNE et du secrétariat permanent, l’adoption des recommandations et orientations pour renforcer le système de protection de l’enfant , seront également évoquées au cours de cette rencontre.

En rappel, depuis 2016, des difficultés liées entre autres à la mobilisation des ressources ainsi qu’à la mobilité des membres statutaires , n’ont pas permis la tenue régulière des sessions du CNE.

Laissez votre commentaire ici !