6 choses à ne pas faire quand on a mal au dos

80

« Nous vivons dans un siècle où nous avons mal. » Philippe Massou, kinésithérapeute, passe en revue les gestes et positions à éviter quand on souffre du dos. Qu’il s’agisse d’une sciatique, d’une hernie discale, d’un lumbago ou de toutes autres causes responsables de douleurs du dos.

Se tourner sur les côtés lors d’un lumbago

Appelé aussi « tour de rein », le lumbago est une douleur ressentie dans le bas du dos lié a un pincement d’un nerf dans la région lombaire. Selon Philippe Massou, kinésithérapeute, « les efforts en rotation et en charge sont à proscrire. On ne fait qu’aggraver la situation avec ».

C’est quoi un lumbago ? Le lumbago se produit la plupart du temps à la suite d’un faux mouvement. Le tout est d’arrêter tout de suite ce que l’on est en train de faire. L’immobilisation quelques temps est préconisée mais de courte durée (2-3 jours maximum et 1 journée au lit pas plus). Il faut que le repos physique dure le moins longtemps possible. Il faut bien évidemment tenir compte du travail que l’on fait. Il sera difficile pour un maçon par exemple de cesser son activité longtemps.

Rester avachi dans son canapé quand on a une hernie discale

« C’est un stade différent de la lombalgie, le nerf sciatique étant comprimé, le mieux est d’éviter tous mouvements brusques, torsions, rotations ou de rester avachi dans son canapé », rapporte Philippe Massou. Le repos n’a jamais été une bonne solution contre les douleurs liées à la hernie discale, il faut au contraire alterner repos et activité physique calme (marche à pied par exemple). Il y a plusieurs cas de hernie discale, la plus grave étant lorsque le noyau du disque intervertébral (situé entre chaque vertèbre) est complètement sorti. Dans ce cas précis, la conséquence d’une hernie discale entraîne une sciatique.

Porter des charges lourdes en cas de sciatique

La compression de la racine du nerf sciatique peut provoquer une intense douleur et se propager jusqu’en bas des jambes. D’après notre spécialiste, « la sciatique entraîne une paralysie plus ou moins importante selon les degrés des crises. Pour repousser ces crises il est important de savoir éduquer son corps à des bonnes positions comme se tenir droit, éviter les talons trop hauts, éviter toutes charges trop lourdes à porter ».

Dans de rares cas, si la douleur persiste malgré les traitements médicamenteux et les bons gestes adoptés, une chirurgie pourra être programmée.

Prendre du poids : mauvais pour les articulations

L’arthrose peut être très injuste car liée à une question de génétique. Si dans la famille le cartilage s’use très rapidement, on aura tendance à avoir le même cartilage de génération en génération » évoque le kinésithérapeute. Bien évidemment lorsque l’on souffre d’arthrose il est préférable de ne pas rester immobile, d’éviter tout geste brusque, de faire des tâches longues et fatigantes. Il peut être parfois nécessaire pour calmer les douleurs de perdre un peu de poids, un excès de graisse peut abîmer le cartilage et les articulations.

Petit détail supplémentaire de l’expert : « Les radios sont fréquentes pour l’arthrose mais s’il n’y a pas de signes radiologiques ce qui ne veut pas dire que l’on n’a pas mal et inversement ».

Mettre du chaud sur une déchirure musculaire

« Surtout, si nous ne sommes pas spécialisés, il ne faut pas se masser soi-même ou être massé par quelqu’un car cela peut aggraver le saignement lié à la déchirure. La chaleur n’est pas recommandée non plus mais plutôt du froid », insiste Philippe Massou. En fonction de l’intensité des douleurs il ne faut pas marcher ou sinon utiliser un moyen d’appui pour la soulager

Les anti-inflammatoires sont à bannir les 2-3 premiers jours car il y a des risques d’inflammation du tissu cicatriciel. Adopter de préférence des antalgiques basiques (paracétamol, etc.).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here