46e promotion des élèves sous-officiers de gendarmerie : 25 nouvelles filles présentées au drapeau et port de passant

464

La cérémonie de présentation au drapeau de la 46e promotion des élèves sous-officiers de gendarmerie et port de passant a eu lieu à l’École nationale de sous-officiers de gendarmerie (ENSOG) ce vendredi 29 mars 2019, au camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso. Cette cérémonie s’est déroulée sous le regard admirateur de leurs devanciers, de leurs supérieurs et parents venus leur soutenir.

Rentrés le 8 octobre 2018 au camp pour une formation militaire initiale de six (6) mois, 750 élèves dont 25 filles ont fait leur entrée officielle dans la grande famille de l’armée, ce vendredi 29 mars 2019 à Bobo-Dioulasso. Cette présentation au drapeau suivi du port de passant marque la fin de la phase de la formation militaire initiale pour les sous-officiers de gendarmerie. Le Colonel Diabri Koagdia, commandant des Écoles et Centres de Perfectionnement de la Gendarmerie Nationale (CECPGN) a déclaré que « cette cérémonie qui marque la fin de la formation militaire initiale, marque également l’entrée officielle des élèves sous-officiers dans la grande famille de l’armée ».

Devant autorités administratives, militaires, paramilitaires et familles, ces élèves sous-officiers disent être animés par un sentiment de joie suite au port du passant. Mais pour eux, au-delà du port du passant, le fait d’avoir reçu une formation militaire initiale les rend encore plus heureux.

Solange ZONGO

 Solange Zongo, élève sous-officier, une fille de cette 46e promotion affirme n’avoir pas reçu de formation à part. « La formation est basée sur un programme identique pour tous, donc pas de discrimination. Fille comme garçon on a tous suivi la même formation », affirme-t-elle avec un sentiment de fierté. Fierté d’avoir pu franchir ces différentes étapes.

 Elle dit avoir beaucoup appris et explique que : « durant ces mois de formation le contenu a été riche, nous avons acquis des aptitudes physiques, des connaissances intellectuelles et nous sommes armés moralement ». « Pendant ces six mois, ces élèves sous-officiers ont fini par abandonner leur égoïsme et leur individualisme pour cultiver un esprit de cohésion et de solidarité » a déclaré le Commandant de l’ENSOG, le Capitaine Sessouma Kitri Stéphane. Signe, selon lui, qu’ils forment désormais une promotion au destin commun.

En  06 mois, un décès a malheureusement été enregistré des suites de maladie au cours de la formation militaire initiale. Il s’agit de l’élève Thimoté Kambou.

                                                     Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !