« 30% de femmes, c’est le minimum que nous attendons dans le gouvernement du second mandat de Roch Kaboré », Zénabou Coulibaly

150

La reconduction de Christophe Marie Joseph Dabiré au poste de Premier ministre pour le second mandat de Roch Kaboré est le sujet qui défraie la chronique actuellement au pays des hommes intègres. Alors que la constitution des membres du gouvernement est en cours, des voix se lèvent pour déjà exprimer leurs préoccupations. Pour sa part, Zénabou Coulibaly, présidente du conseil nationale des femmes du Burkina et coordonnatrice de la coalition nationale des femmes pour la paix tient coûte que coûte au respect des 30% de femmes au sein du pouvoir exécutif.

Que pensez-vous de la reconduction de Christophe Marie Joseph Dabiré au poste de Premier Ministre ?

La reconduction du Premier ministre n’est pas une mauvaise chose en soi car c’est une stratégie pour maintenir la cohésion sociale et l’unité nationale. En terme de représentation des femmes, je dirai que cela pourrait permettre de tirer des leçons du passé et améliorer la représentation des femmes dans les postes nominatifs.

« Nous attendons donc de ce gouvernement, le respect des engagements du président et le respect des engagements internationaux »

Quelles sont vos attentes à l’égard du gouvernement qui sera bientôt constitué ?

Le Burkina Faso a signé des engagements internationaux, il a adopté des lois et le président de la république a pris des engagements sur la représentativité des femmes. Nous attendons donc de ce gouvernement, le respect des engagements du président et le respect des engagements internationaux. Vous savez que la tendance aujourd’hui est à la parité. Donc le minimum serait les 30% de femmes dans le gouvernement. Nous attendons au moins ce minimum-là. Ceci va permettre d’améliorer l’indice d’inégalité du genre au Burkina Faso en terme de gouvernance politique. Vue les élections passées, le taux des femmes a vraiment chuté au niveau de l’Assemblée nationale, elles ne sont que 9 dont 2 ministres. Si toutefois ces deux femmes sont reconduites au gouvernement, il ne va rester que 7 femmes à l’hémicycle. Ce serait vraiment bien de respecter les 30% de femmes pour montrer une bonne volonté politique.

« Nous attendons ce gouvernement sur la réduction des inégalités du genre notamment dans la gouvernance politique »

Quels sont les grands chantiers sur lesquels est attendue le gouvernement du second mandat de Roch Kaboré

L’un des grands chantiers, c’est la sécurité. Dans cette lutte contre le terrorisme, il est plus que nécessaire d’arriver à sécuriser le Burkina Faso de telle sorte que les populations puissent vivre en paix sur leur terroir. Aussi, il y a le fait que nous devons parvenir à la cohésion nationale, à l’unité nationale et à la paix. C’est sur ces grands chantiers qu’on attend le président puisque les points énumérés ci-dessus vont influer sur les autres chantiers.

Sur le plan sanitaire, il y a la Covid-19 que le gouvernement doit maîtriser pour permettre aux populations de pouvoir se déplacer comme elles le souhaitent. Même si cela ne dépend pas du gouvernement tout seul, il faudra néanmoins qu’il arrive à faire stopper la progression de la Covid-19. Nous attendons ce gouvernement sur la réduction des inégalités du genre notamment dans la gouvernance politique. Nous y tenons énormément, et nous serons en alerte par rapport à cette thématique.

Entretien réalisé par Marie Sorgho et F.S.O

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !