Ce jeudi 29 Mai s’ouvre à Ouagadougou, la deuxième édition des journées de l’entrepreneuriat féminin. Placée sous le thème « Femmes et développement agricole au Burkina Faso : Productrices et transformatrices au cœur de la sécurité alimentaire », cette initiative favorise des échanges, des rencontres et d’enrichissement professionnel entre entrepreneures aguerries ainsi que des opportunités de création d’entreprise.

C’est parti pour la 2ème édition de la journée de l’entreprenariat féminin. Ces journées, selon son initiatrice Aicha Dabré, visent à promouvoir les entreprises, leur donner plus de visibilité, offrir un accompagnement dans l’exécution des projets et dans la recherche de financement.

A cette deuxième édition, les JEF connaissent des innovations. Au nombre desquelles, les rencontres B to B, l’accompagnement des femmes dans le recadrage de leurs projets afin qu’elles puissent postuler au Burkina Start’up et au Fonds Burkinabé pour le Développement Économique et Social.

Aussi, au cours de ces journées plusieurs thématiques seront abordées notamment la problématique de l’emballage dans la conservation et la conservation des produits, la transformation des agricoles et la sécurité alimentaire.

Aicha Dabré, la promotrice (à droite) accompagnée de la représentante de la ministre de la Femme

La vice-présidente de la chambre du commerce de la Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur, N’Guessan  Akissi Thérèse, a marqué toute sa satisfaction quant à la tenue de ces journées.

« J’ai découvert des produits que l’on retrouve aussi chez nous, comme l’attiéké, le beurre de karité, le miel et autres », a-t-elle déclaré après la visite des stands. Et d’ajouter « On a la chance d’avoir beaucoup de femmes dont la chambre de commerce du Burkina a encadré et qui  se sont spécialisées dans plusieurs domaines. Grand chapeau aux dames du Burkina », a affirmé N’Guessan Akissi Thérèse.

une entreprise de vente de savon marque sa présence

Représentant la ministre en charge de la Femme, Yao/Traoré Rosalie a indiqué que l’entreprenariat féminin constitue une source pour l’autonomisation de la femme avec des effets bénéfiques sur la croissance économique. C’est pourquoi, elle a encouragé la promotrice à s’investir davantage dans l’organisation de ces journées.

Les JEF prendront fin le 1er avril. Au cours de ces 4 jours, entreprises, associations et groupements féminins, transformatrices, importateurs et exportateurs, mettront en valeur le potentiel de création et développement économique.

                                                                                 Françoise TOUGRY (Stagiaire)

Publicités