21 avril: le monde célèbre la journée mondiale de la créativité et de l’innovation

113

Après un an de restrictions destinées à limiter la propagation de la Covid-19, il n’a jamais été aussi opportun de mettre en lumière l’économie créative. En 2021, les Nations Unies marquent l’année internationale de l’économie créative au service du développement durable. 

Célébrer l’économie créative en 2021

Pour la Secrétaire générale par intérim de la CNUCED, Isabelle Durant, la célébration de cette année internationale est importante car les industries créatives sont essentielles pour la mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030. « Elles encouragent l’innovation et la diversification. Elles sont importantes dans le secteur des services, lui-même en plein essor. Elles stimulent aussi l’esprit d’entreprise et contribuent à la diversité culturelle », a-t-elle souligné.

Créativité et innovation : la richesse des nations

La créativité humaine et l’innovation, à l’échelle des groupes comme des individus, sont les principaux moteurs de ces industries et elles représentent désormais, au 21ème siècle, la véritable richesse des nations, souligne l’édition spéciale du Rapport sur l’économie créative « Élargir les voies du développement local », publié conjointement par l’UNESCO et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) par le biais de son bureau des Nations Unies pour la coopération sud-sud. Il confirme que l’économie créative est  l’un des secteurs de l’économie mondiale qui connaît la croissance la plus rapide, ainsi qu’un secteur hautement transformateur en termes de production de revenus, de création d’emplois et de recettes d’exportation.

Créativité et culture

L’économie créative comprend les produits audiovisuels, le design, les nouveaux médias, les arts du spectacle, l’édition et les arts visuels. Elle est l’un des secteurs qui connait la croissance la plus rapide de l’économie mondiale en matière de génération de revenus, de création d’emploi et de recettes d’exportation.

La culture est une composante essentielle du développement durable; elle est source d’identité, d’innovation et de créativité pour l’individu, comme pour la collectivité. De plus, la créativité et la culture apportent une valeur non marchande significative qui contribue au développement social inclusif, ainsi qu’au dialogue et à la compréhension entre les peuples.

Des stratégies de croissance économique

Selon le rapport de l’UNESCO sur la culture et le développement durable, les industries culturelles et créatives devraient faire partie des stratégies de croissance économique.

Ces industries figurent parmi les secteurs les plus dynamiques de l’économie mondiale, générant 2,25 milliards de dollars de revenus et 29,5 millions d’emplois dans le monde. Dans cet esprit, les pays exploitent le potentiel des zones à forte croissance du marché pour des retombées économiques et la réduction de la pauvreté.

Un nouvel élan

La Journée mondiale de la créativité et de l’innovation veut rappeler à quel point l’innovation est essentielle pour exploiter le potentiel économique des nations. L’innovation, la créativité et l’entrepreneuriat de masse peuvent donner un nouvel élan à la croissance économique et à la création d’emplois, et doivent pour cela être encouragés, facilités et soutenus financièrement quand cela est possible. Investir dans ces domaines équivaut à élargir les possibilités pour tout le monde, y compris pour les femmes et les jeunes. C’est aussi grâce à la créativité et à l’innovation que nous pourrons apporter des solutions à certains des problèmes les plus pressants de notre siècle, comme l’éradication de la pauvreté et de la faim dans le monde et l’atténuation des changements climatiques.

un.org

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !