20ème anniversaire de la mort de Norbert Zongo : une salle baptisée Henri Sebgo

499

A  l’occasion du 20ème  anniversaire de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo, le Centre national de presse Norbert Zongo,(CNP /NZ ) a procédé à l’inauguration d’une salle qui portera désormais le nom de Henri Sebgo, le nom de plume de ce journaliste.

Salle Henri Sebgo, c’est ainsi que s’appellera désormais cette salle d’une capacité de 100 à 150 personnes. « En donnant le nom Henri Sebgo à cette salle, cela a un grand sens pour nous », a indiqué le président du pilotage du CNP/NZ, Jean Claude Méda. Cette cérémonie selon lui, consiste à mettre un accent particulier sur la profession du journaliste Norbert Zongo et surtout sur le genre d’investigation qu’il a pratiqué jusqu’à sa mort.

 « Pour nous et surtout pour nos confrères de l’étranger qui fréquenteront ce lieu, lorsqu’ils verront le nom Henri Sebgo, en voulant mieux comprendre sa signification, nous leur dirons que c’est le nom de plume de Norbert Zongo », a-t-il expliqué.

Jean Claude Méda a par ailleurs confié qu’en baptisant la salle du nom de Henri Sebgo  c’est une façon de perpétuer toujours la mémoire de Norbert Zongo. Aussi, il a fait même l’appellation du Centre national de presse Norbert Zongo, consistait à couper court aux ambitions de ceux qui ont commis l’assassinat du journaliste.

Il a en outre souligné que ce baptême permettra de faire taire les adversaires et tous  ceux qui croyaient et pensaient que la lutte du collectif était vaine. « 20ans après le collectif est toujours là aussi déterminé qu’au début de l’assassinat du journaliste. Il entend rester jusqu’à  ce que la vérité et la lumière soient faites », a laissé entendre le président du pilotage du CNP/NZ.

C’est une salle d’une une capacité de 120 à 150 places extensible  à deux niveaux. La salle, bien qu’elle ne soit pas achevée est une manière pour marquer les 20 ans de lutte et d’anniversaire de l’assassinat du journaliste.

Bien avant le baptème de la salle, ils ont sacrifié à la tradition en allant déposer des gerbes de fleur sur la tombe de l’illustre disparu. Ce fut un moment plein d’émotion en présence des familles et de plusieurs personnalités politiques et syndicales

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !