Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et son altesse sérénissime le prince Albert II de Monaco ont inauguré ce vendredi 12 janvier 2018, le centre de formation polyvalent de la Croix Rouge à Loumbila. C’était en présence de leurs épouses et des membres du gouvernement.

Il a fallu 18 mois de labeur pour que Loumbila abrite aujourd’hui d’un centre de formation polyvalent de la Croix Rouge. Né de la volonté de la Croix-Rouge Burkina et de la volonté de Monaco de construire un pavillon réutilisable après l’exposition universelle de Milan 2015, ce centre révèle un ambitieux projet de développement durable.

C’est en 2009 que la société de la croix Rouge monégasque a multiplié les efforts pour renforcer les capacités de la Croix Rouge nationale burkinabè en matière de premiers secours.

L’inauguration de ce centre est alors un moment de grande satisfaction pour le Directeur de la Croix Rouge Burkina, Dénis Bakyono. « Aujourd’hui, ce centre va offrir des formations en premiers secours, mais d’autres volets vont bénéficier de ses retombées pour la mise en œuvre de projets humanitaires », a –t-il déclaré. Plus loin, il mentionne les deux objectifs majeurs que visent ce joyau : il s’agit de renforcer les compétences au niveau national et sous régional et renforcer la capacité d’intervention de la Croix rouge burkinabè. Rien d’étonnant que Dénis Bakyono ne puisse s’empêcher de traduire sa profonde gratitude au Prince Albert II et à la princesse Charlène.

Pour le maire de la commune de Loumbila, Paul Taryam Ilboudo, le choix de la cité des légumes pour l’installation de cet important centre de formation traduit une marque de confiance et de considération pour sa commune. « Ce centre polyvalent de renommée internationale, dont l’évocation du nom sera désormais associée au nom de notre commune, suscitera à plus d’un titre, un grand intérêt pour les besoins de formation en premiers secours et de solidarité internationale », a-t-il lancé.

Le Prince Albert II pour sa part pense que la principauté de Monaco a donné l’impulsion nécessaire pour la réalisation de ce projet. Convaincu des succès que déclinera ce centre, il a formulé  des vœux de succès à l’endroit des autorités burkinabè et des bénéficiaires de cet investissement.

Quant au Président Kaboré, il n’en dira pas moins non plus. « Je me réjouis que les relations d’amitié et de fraternité qui lient nos deux pays permettent à ces sociétés de réaliser des projets humanitaires de ce type, au profit des communautés les plus vulnérables, surtout à un moment où le Burkina Faso est engagé dans une dynamique nouvelle de développement », a-t-il indiqué.

A l’issue  des déclarations, Roch Marc et son hôte ont procédé à  la coupure officielle du ruban, marquant le démarrage des activités du centre polyvalent de formation de la Croix-Rouge burkinabè. S’en est suivie une visite guidée des locaux, du périmètre maraîcher et de la signature du livre d’or par les deux Chefs d’États.

Un arrêt a été marqué au siège de l’usine de la société Agroserv de Kossodo pour une rencontre d’échange entre investisseurs et partenaires avant le départ des officiels.

Assétou Maïga
Assetou.maiga@queenmafa.net