Nous sommes nombreux à redouter les Fêtes de fin d’année car c’est une période généralement marquée par les excès alimentaires et la prise de poids. Pendant les repas de Fêtes, nous consommons davantage d’alcool et d’aliments riches en sucres et en graisses et nous avons tendance à laisser de côté le sport. Le plus surprenant étant que les grammes superflus pris ne se perdent pas au cours de l’année suivante. Alors comment limiter la prise de poids pendant les Fêtes ? Quels aliments faut-il éviter ou privilégier ? Découvrez notre guide pour passer des Fêtes en toute légèreté !

 Apéritif, attention à l’excès !

L’estomac vide, nous avons tendance à piocher dans tous les plats à l’apéritif et de ce fait, à grignoter beaucoup trop vite et en trop grande quantité des aliments caloriques et riches en gras (biscuits salés, chips, fromage, amuse-bouches chauds et froids…) Pourtant, il est indispensable de se contrôler et de faire attention à ne pas tomber rapidement dans l’excès. Selon le chercheur américain Brian Wansink, nous comblons près de 10% de nos besoins caloriques quotidiens avant même de passer à table, rien qu’en grignotant à l’apéritif d’un repas de Fête2. Les chips et autres biscuits salés industriels sont extrêmement caloriques et gras, évitez-les ! Par exemple, 100 g de chips à la pomme de terre apporte environ 550 kcals contre 529 pour des chips à la crevette, 100 g de biscuit crackers nature contient près de 483 kcals et encore plus si les biscuits sont garnis ou fourrés au fromage (544 kcals)3.Apéritif et entrée, sur quels aliments miser ?

Les cuisiniers amateurs peuvent opter pour des chips de légumes faites maison ou des légumes frais et croquants (carotte, tomate cerise, avocat, bâtonnets de concombre…) à la place des apéritifs industriels. Les toasts sont généralement très gras, notamment ceux tartinés avec des rillettes traditionnelles de porc ou de volaille : une portion de 100 g de rillettes de porc ou de volaille contient entre 410 et 430 kcals dont environ 40 g de lipides. Remplacez les rillettes de viandes avec des rillettes de thon ou de saumon, beaucoup moins caloriques et tout aussi bonnes (respectivement 223 kcals et 231 kcals et environ 18 g de lipides pour 100 g).

Noël, nouvel An : choisissez l’entrée la moins calorique

La France se place au premier rang mondial de la production de foie gras, c’est donc tout naturellement que l’on retrouve ce mets dans les menus des Fêtes de fin d’année. Les Français sont friands de foie gras : en 2012, 82% de la population en avait consommé, soit plus de 19 000 tonnes. Pourtant, le foie gras est extrêmement calorique, une portion de 100 g contient 511 kcals et 52,4 g de lipides ! Pour éviter de prendre du poids, essayez de limiter votre consommation de foie gras à environ 2-3 toasts.

Néanmoins, il existe des alternatives ! D’autres entrées s’avèrent beaucoup moins caloriques et pourtant très gourmandes notamment les escargots de Bourgogne, le saumon fumé ou les fruits de mer. On distingue 2 catégories de fruits de mer : celle rassemblant les crevettes, les langoustes, les crabes, les écrevisses, le homard et les coquilles Saint-Jacques et celle regroupant les coquillages : huîtres, moules, bigorneaux, bulots, et les oursins. Les fruits de mer sont des aliments particulièrement intéressants car très nutritifs. Ils contiennent des omégas-3, des acides gras polyinsaturés qui jouent un rôle essentiel dans la protection du cœur et la stimulation de la mémoire. Par exemple, pour une portion de 100 g, les huîtres et les crevettes apportent environ 0,3 g d’omégas-3, soit autant que le saumon fumé, et 0,4 g pour les Saint-Jacques et plus de 0.8 g pour les moules. La plupart des fruits de mer sont également riches en sels minéraux (phosphore, sélénium, fluor…), en iode, un oligo-élément indispensable au bon développement de l’organisme et à la production des hormones thyroïdiennes, et en vitamines (A et D).

Tableau des valeurs caloriques

Entrées Kilocalories (pour 100 g)
Foie gras 511
Boudin noir (poêlé) 266
Boudin blanc (poêlé) 231
Saumon fumé 169