75% des accidents concernant les enfants surviennent au foyer. Les adultes, notamment les personnes âgées sont également concernés par les accidents domestiques. Pourtant, la plupart pourraient être évités en prenant quelques précautions.

Les chutes

Les chutes

Les chutes représentent ¾ des accidents domestiques et concernent surtout les enfants en bas-âge, en particulier ceux entre 0 et 6 ans qui peuvent tomber de leur chaise haute, de la table à langer, de leur lit, etc.

Pour les éviter, pensez à sécuriser un maximum votre habitation : barrière aux escaliers, tapis antidérapant dans la baignoire, chaussons ou chaussettes antidérapantes, le mieux étant de toujours surveiller votre enfant et de ne jamais le laisser seul dans une pièce.

Elles peuvent également concerner les personnes âgées qui doivent disposer d’un moyen d’alerte si elles sont immobilisées suite à une mauvaise chute.

Les brûlures

Les brûlures

Les brûlures surviennent surtout dans la cuisine et concernent petits et grands. Se protéger les mains en sortant un plat du four, tourner les manches des casseroles sur le côté lorsqu’elles chauffent, être vigilant lors de fritures d’aliments sont des mesures de précaution à appliquer au quotidien.

En cas de brûlure, passez la zone concernée sous l’eau froide (10 à 25°C) pendant 5 minutes, par ruissellement et sans pression. Appliquez une crème à base de vaseline et protéger la brûlure par un pansement stérile. En cas de brûlure sérieuse, il faut aller à l’hôpital directement.

Les coupures

Les coupures

De la simple égratignure à l’entaille profonde, les coupures font partie des accidents domestiques les plus fréquents. Le risque existe dans toutes les pièces. Dans la salle de bain, rangez vos ciseaux et vos rasoirs en hauteur. Dans la cuisine, mettez les couteaux et autres objets coupants hors de portée des enfants et jetez immédiatement vos boîtes de conserve vides après usage.

Lors de travaux de jardinage, soyez très prudent avec la tondeuse à gazon et la tronçonneuse, elles représentent un grand danger et causent souvent des accidents très graves.

L’étouffement

L’étouffement

Elle concerne surtout les enfants en bas-âge durant leur phase d’exploration orale (avant 1 an). Ne laissez jamais de petits objets traîner et veillez lorsque vous achetez des jouets à votre enfant qu’ils correspondent bien à son âge.

Par mesure de précaution, surveillez votre enfant lorsqu’il joue, un accident étant vite arrivé.

Les adultes peuvent également être concernés par l’étouffement lors des repas. Bien mastiquer et être vigilant sur les arêtes ou les petits os peuvent être salutaires.

Les intoxications

Les intoxications

Les produits dangereux tels que médicaments, produits ménagers, produits de bricolage, laissés à la portée des enfants peuvent provoquer intoxications et empoisonnement s’ils sont avalés. Ils seront donc stockés et rangés en hauteur ou dans une armoire qui ferme à clés.

Les intoxications concernent également les adultes dans une moindre mesure par manque de prudence. Une bouteille d’eau dans laquelle on a mis un produit toxique ayant l’apparence de l’eau sans prévenir son entourage est dangereux. Il faut toujours indiquer clairement quels produits contiennent les contenants d’autant plus si l’on n’habite pas seul.

Les électrocutions

Les électrocutions

Les accidents par électrocution peuvent se produire de deux manières : lorsque les doigts entrent en contact avec une prise ou lorsqu’un appareil électrique se situe à proximité de l’eau.

Pour sécuriser les prises, veillez à acheter des cache-prises en grandes surfaces ou dans les magasins de puériculture.

Concernant les appareils électriques tels que sèche-cheveux, chauffage soufflant, etc. , ne les utilisez pas près de la baignoire, de la douche ou du lavabo et pensez à bien les débrancher une fois que vous ne vous en servez plus.

Les noyades

Les noyades

La noyade est l’une des principales causes de mortalité infantile. Elle survient surtout durant la période estivale, si le logement abrite une piscine et toute l’année, dans les baignoires.

Quelques minutes d’inattention et l’issue peut-être fatale. Un enfant peut se noyer en quelques minutes, sans un bruit, même dans 20 centimètres d’eau. Quitter la salle de bains pour aller répondre au téléphone, ouvrir la porte, aller chercher un maillot de corps, en se disant que ça ne durera que quelques secondes et que de toute façon on entendra « au cas où » n’est absolument pas à faire. De même, les piscines doivent être sécurisées au niveau de leurs accès et les baignades se feront sous haute surveillance.

L’écrasement des doigts

L’écrasement des doigts

Il concerne surtout les enfants de tout âge, les plus petits comme les plus grands, et sont dus le plus souvent aux embrasures des portes. Par mesure de sécurité, mieux vaut laisser les portes fermées, surtout s’il y a un enfant en bas-âge à la maison qui commence à marcher et pourrait se coincer les doigts dans la porte en se rattrapant.

Plus grand, c’est en jouant que ce type d’accident peut arriver, il est donc important de bien éduquer son enfant à ne pas jouer avec les portes.

Ce type d’accident concerne également les adultes, surtout les hommes, pendant leurs activités de bricolage (coup de marteau mal ajusté, objet lourd incontrôlé, etc.).

Les morsures

Les morsures

Les animaux du foyer restent des animaux et peuvent mordre dans des circonstances particulières (peur, provocation). Les morsures peuvent avoir des conséquences graves et nécessiter une hospitalisation.

Par mesure de précaution, ne laissez jamais votre enfant seul avec un animal, même s’ils se connaissent très bien. Veillez également à l’instruire sur le sujet et à lui apprendre à respecter l’animal : ne pas le déranger quand il dort, quand il mange, et quand il n’a pas envie de jouer ou de se faire câliner. Un comportementaliste peut vous aider et vous conseiller par le biais d’un atelier prévention morsure avec votre enfant.

La défenestration

La défenestration

Les défenestrations concernent chaque année 250 personnes, en particulier les enfants de moins de 10 ans. Il est important de fermer ou de sécuriser les fenêtres de la chambre de ses enfants et plus largement de toutes les pièces dans lesquelles il est susceptible d’aller seul (toilettes ou salle de bains par exemples). Ne jamais laisser un enfant seul dans une pièce dont la fenêtre est ouverte est la première des règles à observer.

En ce qui concerne les balcons et les terrasses surélevées, il est important de s’assurer que l’enfant ne puisse pas passer à travers les barreaux.

 

Source: Passeport santé