Ce vendredi 1er décembre est la Journée internationale de lutte contre le sida. Et c’est aussi le moment qu’ont choisi des médecins français pour dévoiler une découverte encourageante. Un traitement anticancéreux pourrait permettre de lutter contre le VIH​, selon des observations publiées dans la revue Annals of Oncology.

Des médicaments contre le cancer agiraient sur les cellules infectées « Un homme de 51 ans, infecté par le VIH depuis 1995 et sous traitement antirétroviral, a connu une diminution importante et persistante du virus du sida dans son organisme », rapporte Le Monde.

Le professeur Jean-Philippe Spano et son équipe de la Pitié-Salpêtrière (Paris) ont constaté que ces traitements anticancéreux permettaient de toucher des cellules infectées qui se trouvaient dans la moelle épinière, le cerveau et les organes génitaux. Une découverte d’autant plus surprenante que ce sont des parties du corps sur lesquelles les médicaments anti-VIH agissent difficilement.