Le top départ de la 14e édition de la Foire Internationale du livre de Ouagadougou (FILO) a été donné par le ministre de la Culture et du Tourisme, Issouf Sawadogo ce 23 novembre 2017 à Ouagadougou.

Expositions, conférences, panels, rendez-vous littéraires, cénacles excursions, telles sont entre autres les activités qui marqueront cette grande fête du livre. Ses activités qui vont permettre de rapprocher amoureux de la lecture, professionnels de l’édition, écrivains, imprimeurs, etc.

Cette 14e édition de la FILO qui se déroulera du 23 au 26 Novembre 2017, sous le thème « Livre et lecture dans le cadre familial », est une occasion pour les acteurs d’attirer l’attention de la population sur l’importance de la lecture dans le cadre famille, notamment dans l’encadrement des enfants.

Pour le ministre de la Culture et du Tourisme Issouf Sawadogo, ce thème est un appel, un engagement pour une profonde réflexion sur la place que doit occuper le livre au sein de nos familles, « La famille, c’est le lieu où il faut cultiver le gout de la lecture, les enfants apprennent par imitation, quand les parents prennent l’habitude de lire, les enfants réussissent plus facilement », a-t-il relevé.

Parrain de cette foire du livre, le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie, Maurice Bandama Kouakou a exprimé toute sa gratuite par la voix de son représentant, l’ambassadeur de le Côte d’Ivoire au Burkina Faso, son excellence Kapieletien  Soro, « Au-delà de ma personne, c’est le gouvernement, c’est le peuple frère de la Côte d’Ivoire que vous avez honoré », s’est –il réjouit.

Pour cette 14e édition de la FILO, le pays invité d’honneur  est la république arabe d’Égypte. Aux yeux du représentant du ministre de la culture égyptien, Anwar Moghith, c’est  un signe  de bonnes relations de coopération   entre les deux pays. C’est la  raison pour laquelle, l’Égypte  entend soutenir la  promotion du livre aux Pays des hommes intègres. « Mon pays est disposé à soutenir la politique nationale du livre et à partager son expertise dans le domaine », a-t-il déclaré.

Au cours de cette cérémonie d’ouverture, des hommes et femmes de culture ont  vu leurs efforts récompensés à travers une décoration.

 La FILO 2017, c’est aussi une occasion de rendre   un vibrant hommage à l’homme de culture et écrivain  Jacques Prosper Bazié  disparu en septembre 2014 ainsi qu’à l’écrivain invité d’honneur  Ansowin Ignance Hien. Ce dernier n’a pas manqué l’occasion d’inviter à la culture de la paix et de la tolérance à travers le bon vouloir de chaque personne.

A noter que la présente fête du livre   connait la participation de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs. Il s’agit du Togo, du Bénin, du Mali, de la Côte d’Ivoire de la Guinée, du Niger, du Sénégal, de la France, du Canada et des États Unis.

Lala Kaboré/Dera