Depuis quelques années, le nombre de femmes qui ont décidé de ne plus se défriser les cheveux ne cesse de croître à Ouagadougou. La tendance est donc au retour au naturel avec les coupes afro ou encore le nappy hair. Si vous hésitez encore à vous laisser entraîner dans cette tendance, les témoignages de celles qui ont franchi le pas devraient vous convaincre…

                                                        Mireille Blanche Drabo

Quand j’ai vu pour la première fois l’actrice Lupita Nonga avec sa coiffure aussi simple et naturellement belle, je suis allée au salon et j’ai demandé à ma coiffeuse de me faire une telle coiffure. Sur place elle n’a pas pu, à cause de mes cheveux défrisés. Je suis repartie mécontente et depuis lors j’ai décidé de rester naturelle. Aujourd’hui ça fait deux ans que je ne m’encombre plus de mèches ni de produits chimiques.

Larissa Marie Yélé

Je veux créer un blog sur lequel les articles et les consultations seront gratuites en vue d’aider les abonnés à avoir des cheveux de rêve. Car, oui, j’ai des cheveux de rêve depuis que j’ai des cheveux nappy. Si Dieu me donne les moyens, je vais m’investir totalement dans cette affaire. Je vais aussi mettre en place une gamme de produits pour faire plaisir aux adeptes de cheveux naturels.

Bena Coiffure Chic

Le défrisage change l’apparence des cheveux et diminue leur volume. En plus de les fragiliser, le défrisage ne favorise pas la pousse. Mais ce qu’on ne dit pas souvent, c’est le fait qu’il comporte quelques dangers pour la santé. C’est tout cela qui m’a poussée à virer au naturel depuis maintenant quatre ans.

Balkissa Yerbanga

Cela fait près d’un an que j’ai maintenant les cheveux coupés. Je les veux naturels, sans cheveux de mort ni de produits dont on ignore la provenance. Depuis que j’ai les cheveux coupés, j’ai rarement des maux de tête et j’ai comme l’impression que j’arrive à beaucoup travailler au bureau sans me fatiguer. Les gens pensent que c’est faute de moyens mais ça n’a rien à voir. Le naturel me revient encore plus cher avec l’achat de mes produits. Je dois aussi passer au salon au moins une fois toutes les deux semaines pour ajuster les bouts. Mais je ne sens pas cette fatigue car je me sens physiquement et naturellement belle avec mes cheveux nappy que j’adore.

Fatimata Audrey Song

Moi j’ai pris la décision de garder mes cheveux naturels après avoir suivi un documentaire qui a exposé l’origine des faux cheveux que je portais. J’ai alors pris la décision de passer du défrisage au nappy. Pour revenir aux cheveux naturels, il y a des étapes qui, je vous assure, découragent plus d’une. Les cheveux deviennent de plus en plus durs à manier, exigent plus de soins et d’entretien. C’est en ce moment-là aussi qu’on doute de son choix et on a peur d’afficher ces cheveux à l’état naturel dans la société. On se dit que les autres vont se moquer. Six ans après avoir abandonné les cheveux artificiels, je ne regrette pas.

Aminata Gansoré