Sein bosselé, veines apparentes ou encore rougeurs : le cancer du sein peut souvent être dépisté d’un simple coup d’oeil, à condition de savoir en reconnaître les symptômes. Pour mieux les visualiser, l’association WorldWide Breast Cancer les a transposés sur des citrons…

Une image devenue virale sur Facebook. L’américaine Erin Smith Chieze, atteinte d’un cancer du sein, ne pensait pas faire l’objet d’autant d’attention en postant une photo de sensibilisation au cancer du sein le 10 janvier 2017.

Il s’agit d’un montage photo réalisé par WorldWide Breast Cancer, un organisme de bienfaisance qui milite pour la sensibilisation au cancer du sein via sa campagne #KnowYourLemons, où l’on peut voir 12 différents signes et symptômes représentés sur des citrons, grâce auxquels on peut reconnaître un cancer du sein.
De gauche à droite, on reconnaît les symptômes suivants : masse épaisse, échancrure, érosion de la peau, rougeur ou chaleur, nouveau fluide, enfoncement d’une partie du sein, bosse, veines de croissance, mamelon rétracté, nouvelle forme ou taille du sein, peau d’orange, symptôme invisible.

Erin Smith Chieze, qui a été diagnostiquée d’un cancer du sein de stade quatre début 2016, explique qu’elle a su qu’elle était atteinte de la maladie lorsqu’elle a vu une photo similaire circuler sur internet.
Dans son post Facebook, partagé plus de 40 000 fois depuis, elle explique être « extrêmement reconnaissante que d’autres femmes et des hommes puissent voir cela », et les enjoins à aller « immédiatement consulter » s’ils remarquent des similitudes avec leur propre condition.

« S’autopalper régulièrement pour voir si tout va bien »

Corrine Ellsworth Beaumont, fondatrice de l’organisme de bienfaisance Worldwide Breast Cancer et créatrice de l’affiche de sensibilisation a été très touchée par la mobilisation engendrée sur Facebook : « C’est un tournant dans la sensibilisation au cancer du sein. Merci à tous de regarder, de partager et de m’aider à combattre #lecancerdusein d’une manière vraiment impactante. #knowyourlemons », écrit-elle.
Le chef de la santé publique et de l’information au sein de l’organisme Breast Cancer Now, Eluned Hughes, a lui aussi réagit auprès du Huffington Post UK à cette mobilisation générale. « Des images comme celles-ci sont vraiment utiles pour mettre en lumière les autres symptômes qui existent, mais il est crucial que toutes les femmes prennent l’habitude de s’autopalper régulièrement, pour voir si tout va bien », explique-t-il.

Les gestes de dépistage à connaître absolument

C’est en se touchant soi-même les seins régulièrement que l’on peut repérer très rapidement les signes avant-coureur de la maladie. Pour réaliser son autopalpation des plus efficaces, il est important de faire les bons gestes : on peut se placer debout devant une glace, bras levés.
On essaie de repérer une éventuelle anomalie : écoulement, rougeur persistante, ride sur la peau… On palpe ensuite avec le plat des doigts au niveau du sein, et même le côté du sein, près de l’aisselle.

Source: Marie Claire