Ce qui se passe au bord du barrage de Tanghin est tout simplement scandaleux. Depuis quelques temps les abords du barrage de Tanghin sont devenus un dépotoir d’ordure de tout genre.

Les autorités municipales, après avoir cautionner le maraîchage dans le lit du barrage, provoquant ainsi l’ensablement et la prolifération de la jacinthe d’eau qui nous coûte des milliards chaque année, continuent de fermer les yeux sur ce phénomène de type nouveau.

Des ordures venant certainement des commerçant installés à proximité du barrage et des populations riveraines s’entassent de jours en jours sous le regard indifférent de la mairie où les gens semblent plutôt préoccupés par les postes de conseiller et de maire pour on ne sait quelle raison. Et après on est étonné de la proportion que prennent les inondations à chaque saison pluvieuse.

Il a fallu qu’un seul individu ait le courage de s’installer au bord dudit barrage pour vendre du carburant en début d’année pour que les lieux soient pris d’assaut par les commerçants. Il y a lieu de mettre rapidement fin à cette occupation anarchique pendant qu’il est temps car plus ça dure plus il sera difficile de les déguerpir. Surtout lorsque ces derniers brandissent l’argument habituel selon lequel ils cherchent juste à manger. Arrêts sur image…

Rempli d’ordure de toute sorte le barrage aura du mal contenir les eaux pendant cette saison pluvieuse

Un abri de fortune abandonné par les femmes maraîchères

Une femme venue ramasser des sachets pour le recyclage peut-être

L’occupation anarchique débutée en début d’année a accéléré le processus de pollution du barrgage

Chaque jour de nouveaux commerçants viennent grossir le rang des occupants du bord du barrage

Fatouma Ouattara