Dans un communiqué Publié ce mercredi 23 mai, la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, a exprimé sa profonde préoccupation face aux violences perpétrées à Bouaké en Côte d’Ivoire.

 

Ces violences sont à ses yeux, inacceptables et intolérables alors que les autorités ont pris des mesures urgentes et appropriées pour répondre aux différentes revendications.

« Il faut privilégier en toutes circonstances le dialogue et la concertation », a déclaré la Secrétaire générale. « La Côte d’Ivoire a besoin de consolider sa stabilité, notamment à travers la réconciliation nationale. Elle doit poursuivre son engagement avec détermination sur la voie de la reconstruction politique, économique et sociale, seule voie pour atteindre son émergence.