Les 29 et 30 septembre 2016, le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique(CNRST) a ouvert ses portes aux publics. Plusieurs personnalités dont le Premier ministre him-self ont saisi l’opportunité pour aller constater de visu ce que les chercheurs trouvent aux confins de leur laboratoire.

« J’ai été émerveillé par les capacités de nos chercheurs et par la qualité de leur encadrement pédagogique et scientifique. J’ai vu des choses magnifiques, des créations innovantes. En matière de santé, j’ai vu des médicaments qui ont été produits au Burkina Faso et qui permettent de traiter des pathologies telles que la drépanocytose, l’hypertension artérielle, etc. Ces médicaments ont été trouvés ici à partir de la recherche burkinabè. Dans tous les instituts qui composent le CNRST, il y a du bon travail qui est fait». C’est ainsi que le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba s’est exprimé après sa visite au CNRST le jeudi 29 septembre dernier en fin de matinée. « La leçon que je tire de cette visite, est que l’avenir du Burkina Faso se trouve à la recherche, ici au CNRST », a-t-il fièrement ajouté

 

.visite pm

Le premier ministre paul KabaThiéba, visitant un stand de l’INERA

Quant au parrain de ces journées portes ouvertes, le Larlé Naba Tigré, il est reste convaincu de l’apport inestimable de la recherche au développement socio-économique du Burkina Faso. Pour lui, toute société qui aspire au développement doit s’investir nécessairement dans la recherche. Et là, le ministre du Moogho Naba avoue que les premières autorités en sont pleinement conscientes.

Par ailleurs, à l’endroit des chercheurs, il leur a réitéré toute sa confiance afin de relever les nombreux défis auxquels le pays se trouve confronté. « Vous avez le devoir et le privilège d’assurer l’émergence du Burkina Faso. Je sais que vous le pouvez », a affirmé le chef coutumier à ses filleuls.

Les officiels à l’occasion de la cérémonie d’ouverture

 

Un appel qui a été bien reçu par les chercheurs. Dans la mesure où le premier responsable du CNRST, Dr Roger Nébié a indiqué que nonobstant les difficultés rencontrées, ils croient que l’avenir sera meilleur. « Le nouveau plan stratégique du CNRST finalisé en 2015 a pour vision de faire du CNRST un pôle d’excellence de recherche pluridisciplinaire convergente pour le développement durable du Burkina Faso », a-t-il confié.

Les journées portes ouvertes, une première dans l’histoire du CNRST avaient pour ambition de faire connaître la structure et sa contribution au développement du Burkina Faso d’où le thème : « La contribution du CNRST au développement socio-économique du Burkina Faso ».

                                                                                                                 Issa KARAMBIRI

                                                                                              Karambiri.issa@gmail.com