Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon COMPAORE a rencontré le 16 février 2016, les patrons des sociétés de téléphonie basées au Burkina Faso. Au menu des échanges : l’indentification des numéros de téléphones et la collaboration avec les forces de défense et de sécurité.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon COMPAORE a rencontré le 16 février 2016, les patrons des sociétés de téléphonie basées au Burkina Faso. Au menu des échanges : l’indentification des numéros de téléphones et la collaboration avec les forces de défense et de sécurité.

« Vu les insuffisances constatées pour être plus performante dans la lutte contre l’insécurité, nous avons estimé qu’on fasse une halte pour prendre des décisions fermes », a d’emblée déclaré le ministre Simon COMPAORE aux premiers responsables des sociétés de téléphonie. Pour lui, la réussite de ces décisions fortes nécessite l’implication de tous. C’est pourquoi, sans langue de bois, il a invité ses interlocuteurs à redoubler d’effort pour que l’identification des puces de téléphone soit réelle et totale. Aussi, a-t-il martelé : « Nous n’allons plus accepter que des gens utilisent des puces non identifiées pour communiquer ». Le ministre en charge de la sécurité intérieure a saisi l’occasion pour solliciter la franche collaboration des sociétés de téléphonie avec les forces de défense et de sécurité. « Nous devons tous regarder dans la même direction, notre volonté doit être commune », a indiqué M. COMPAORE. Pour finir, il a invité les opérateurs à améliorer la qualité de leur service pour satisfaire les consommateurs.
En retour, les patrons des téléphonies, ont pris l’engagement d’accompagner le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité.

DCPM/ Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure