12ème édition du FRSIT : l’entrepreneuriat des jeunes sera au cœur des échanges

839

 

La 12ème édition du Forum national de la Recherche Scientifique et des Innovations Technologiques (FRSIT) aura lieu du 20 au 25 octobre 2018 . C’est la principale information que le comité d’organisation de l’évènement a livré ce  18 septembre au cours d’une conférence de presse.

Le forum national de de la recherche scientifique et des innovations technologiques depuis sa création en 1995 est désormais un cadre d’expression incontournable pour les chercheurs, les inventeurs  et  les innovateurs.

Prévu du 20 au 25 octobre 2018, à la maison du peuple, cette 12ème édition est placée sous le thème « création et renforcement de la compétitivité des entreprises pour un développement durable : rôle de la formation, de la recherche scientifique et de l’innovation».

Selon le directeur générale de l’Agence National de la Valorisation de la Recherche, Louis Sawadogo, l’évènement  se veut une vitrine de la vitalité du système de la recherche scientifique, de l’innovation et de l’invention au Burkina Faso pour booster  le développement socio-économique.

« L’objectif est de faire connaitre et valoriser les résultats de la recherche, exposer  des inventions  et innovations technologiques, faire la promotion de la recherche et des inventions technologiques endogènes en vue de susciter l’adhésion de la communauté nationale et internationale », a déclaré le directeur générale de ANVAR.

Pour le Professeur Louis Sawadogo, c’est une occasion  qui va favoriser la rencontre entre la communauté scientifique nationale et sous régionale à travers les universités publiques et privés et les centres de recherche.

Et de poursuivre que la rencontre entre les inventeurs et innovateurs et les entrepreneurs à travers l’implication de la chambre de commerce dont le ministère parraine cette édition, est une innovation majeure.

Une vue des participants à la conférence

Quant à la directrice du FRSIT, Awa Carole Bambara Congo, elle a indiqué les espaces étudiants,  la maison de l’entreprise, le patronat, les banques sont associés pour participer à la création d’emploi des jeunes. À cet effet elle a rassuré qu’avec l’aide de la Chambre du Commerce et de l’Industrie et la maison de l’entreprise, ces jeunes pourront créer des entreprises.

« Il faut l’implication de tous même les élèves  du moment où la création d’entreprise est un volet important. D’où l’intérêt d’associer les entreprises, les étudiants et les lycéens aux formations et tables rondes pour créer un réseau afin de renforcer leurs connaissances en science et innovation ».

Selon la directrice du FRSIT un regard sur le système éducatif burkinabè permet de voir que l’accent est mis sur l’enseignement général d’où les difficultés d’obtenir un emploi à la fin des études. C’est pourquoi, elle encourage la promotion de l’entrepreneuriat.

 

Achille ZIGANI

(Stagiaire)

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !