Avant tout propos, je tiens à souligner que la technique ici développée n’est tirée d’aucun bouquin et ne provient non plus d’aucune étude scientifique susceptible de confirmer cette technique. Elle est le fruit d’une expérience personnelle.

Cette technique s’adresse aux hommes qui aiment vraiment leur conjointe ou leur partenaire et qui désirent construire quelque chose de solide et durable avec elle. A priori, cette technique n’est pas aisée à appliquer mais avec un peu d’assurance et une bonne volonté, on y arrive sans problème.

 

Voyez vous-même la complexité de cette situation ; votre épouse ou votre partenaire est fâchée contre vous depuis un certain temps mais vous ne savez pas pourquoi. Vous l’avez certainement remarqué à travers son comportement, les causeries qui ne convergent plus, l’atmosphère lourde qui pèse dans le domicile conjugal et j’en passe. Vous tentez par mille manières de détendre l’atmosphère mais rien à faire. Elle continue de vous répondre sèchement « oui », « non », « je ne sais pas », « je ne me rappelle pas »…

 

Vous êtes à bout, vous êtes tourmenté par cette situation, vous ne savez plus que faire. Vous êtes vraiment fâché parce que vous pensez qu’elle aurait pu vous dire ce qui ne va pas sans tous ces détours. Vous révisez dans votre tête les promesses non tenues, les mots mal placés des jours précédents mais toujours rien. Vous ne trouvez pas ce qui a mis le feu dans le cœur de votre partenaire qui a préféré dresser un mur de glace entre vous sans vous souffler ne serait-ce qu’un petit mot qui puisse vous permettre de vous justifier.

Ainsi après avoir tout essayé, elle vous a tout simplement répondu : « tout va bien ». Sachez que cela ne démontre pas forcément la mauvaise foi de votre conjointe. Les tabous, certaines pesanteurs sociales ou encore l’impulsivité du conjoint, peuvent être des blocages qui empêchent votre conjointe de vous dire les choses en face.

Alors la technique est toute simple. Profitez d’un truc banal pour laisser éclater votre colère. Déplacez intelligemment la dispute vers le sujet qui vous préoccupe, c’est-à-dire l’atmosphère lourde qui pèse dans la maison depuis un temps, sans que vous n’ayez une explication à cela. Profitez-en pour égrainer tout le chapelet de souffrances que vous avez endurées toute cette période à cause de cette absence de communication. Faites « tout » (insistez sur la gravité de la situation sans injure ni violence physique) pour qu’elle finisse par vous avouer en vous lançant à la figure ces mots qui étaient bloqués dans son cœur depuis plusieurs jours voir des semaines. Vous serez peut-être très surpris par ces aveux car il s’agit souvent d’une chose que vous avez négligée en vous disant « ça peut attendre » ou « ce n’est pas important », ou encore vous lui avez peut-être rappelé l’absence de « piment dans la sauce ! », etc.

Cette technique est très délicate, car il s’agit de résoudre un conflit par un autre conflit. Faites-le avec beaucoup de tact sinon vous risquez de créer un conflit plus grand et d’aggraver ainsi la situation.

Ne soyez pas tenté de dire : « c’est à cause de ça seulement », ou encore « ce genre d’attitude est indigne de toi ». Il est primordial que vous sachiez que ce qui est important pour votre partenaire ne l’est pas forcément pour vous et vice versa.

Rappelez-vous bien que l’objectif était de découvrir ce qui n’allait pas afin de pouvoir résoudre le problème. Profitez donc de l’instant où vous avez découvert la bombe pour la désamorcer en douceur et évitez qu’elle ne vous explose entre les mains. Vous pouvez par exemple glisser des mots du genre : « j’y pense à tout moment et je comptais te faire une surprise » ou « chérie j’étais excédé par mon travail et je regrette d’avoir oublié… », ou bien confiez-vous tout simplement à votre conjointe pour qu’elle sache les difficultés que vous êtes en train de traverser (problème d’argent, problème au boulot, problèmes familiaux …) afin qu’elle comprenne ce qui a conduit au « manquement ».

Si vous avez su jouer le coup à cette étape, vous allez constater que la température a baissé d’un cran et c’est la confusion qui règne entre vous. Chacun prenait l’autre pour le méchant et vous vous rendez compte subitement qu’il n’en est rien. Chacun aura tendance à se justifier pour éviter de dire « je m’excuse » ou « je te demande pardon ». Mais si vous sentez la nécessité faites-le et l’autre vous grandira en faisant autant. C’est le moment idéal pour vous faire de petites confidences même les plus banales.

 

 

QUEEN MAFA